Notre Déclaration de Candidature à l'Election Municipale, vue par le Messager : Anne Michel : « Je me vois comme l'héritière de Borrel »

Publié le par Anne Michel

Genevois - Municipales 2014

Anne Michel : « Je me vois comme l'héritière de Borrel »

jeudi 16.01.2014, 14:00

Anne Michel, 40 ans, entourée de ses colistiers et de membres de son comité de soutien. Anne Michel, 40 ans, entourée de ses colistiers et de membres de son comité de soutien.

 

La conseillère municipale d'opposition qui va mener sa propre liste aux prochaines municipales se revendique proche des gens et apolitique comme l'était l'ancien maire.


Après le maire socialiste sortant Christian Dupessey et le candidat UMP/UDI Louis Mermet, Anne Michel est la troisième à se lancer officiellement dans la course à la mairie d'Annemasse.

 

Entre les deux candidats encartés, elle a décidé de proposer une liste apolitique : "Alternance citoyenne pour Annemasse".

 

Lors de réunions publiques, elles a rencontré des habitants qui « se sentent délaissés. On m'a aussi beaucoup parlé de Robert Borrel qui était abordable, à l'écoute. Aujourd'hui pour avoir un rendez-vous avec le maire, certains commerçants ont mis un an. Je me vois comme l'héritière de Robert Borrel », assure-t-elle. Pas sûr que l'intéressé partage cet avis.

 

Pourtant comme lui, elle était encartée dans un parti (l'UMP) et l'a quitté par dépit : exclue en 2008 pour avoir rejoint une liste dissidente, elle n'a pas renouvelé sa cotisation surtout en voyant que Louis Mermet qui était dans le même cas qu'elle, n'a nullement été sanctionné, bien au contraire.

 

Prenant rapidement ses distances avec ses anciens colisiters, Anne Michel a fait cavalier seul au sein du conseil municipal et sur son blog* où elle se voit comme une "lanceuse d'alertes" : « J'ai dénoncé l'état d'indécence du foyer pour personnes âgées de la Bioussaie qui a été fermé par la suite. J'ai pris position sur le dossier du Brouaz où l'on m'a traité de facho, de FN. J'ai peut-être mal communiqué mais je n'ai jamais attaqué de religion », assure-t-elle.

 

Elle a trouvé le nombre de colistiers suffisant mais n'a pas arrêté son choix : « J'ai une liste complète mais qui est encore ouverte à d'autres talents. »

 

Parmi eux on trouve Leila Grandchamp, l'épouse de Pierre Granchamp, maraîcher du Brouaz soutenu par Anne Michel, Bernard Béguin, secrétaire général de la société Mission-Cadres, Hubert Clément, ancien responsable des Restos du Coeur ou encore André Coex, retraité et bénévole dans diverses associations annemassiennes.

 

Parmi leurs propositions, on trouve :

 

- la priorité aux Annemassiens dans les attributions de logements,

- le renforcement du service social,

- l'armement de la police municipale,

- ou encore la renégociation des tarifs de stationnement.

 

 

 

YVES GALLARD

* www.annemasse-citoyenne.fr
Réunion publique samedi 18 janvier à 10 h 30 au parc de la Fantasia.

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article