J.O d'Hiver 2018 : J'ai honte de l'attitude de certains élus annemassiens

La ville d'Annecy a officiellement lancé aujourd'hui sa candidature de ville française requérante à l'organisation des jeux Olympiques d'hiver de 2018, en présentant notamment ses sites de compétition.
 

 

Aujourd'hui, plus que tout, il est important que le dossier de cette candidature soit valorisé afin de démontrer que non seulement la population au sens large mais aussi les entreprises et les élus sont derrière ce projet.


 

 

 

 

La ville d'Annemasse ne pouvait rester silencieuse face à  un tel défi.


 

 

Défi pouvant effectivement avoir des retombées économiques pour notre Ville si la gestion municipale n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui et ce qu'elle continuera  à  être demain.

 

En effet, comment sera Annemasse en 2018 si cette Municipalité devait encore gagner les prochaines élections municipales, ce que je n'ose imaginer.


Pour faire simple, vous n'aurez pas un quartier d'affaires comme le dit le Maire, mais un quartier dédié aux ONG, un autre quartier dans lequel s'entasseront des centaines de logements, ....

brefs quoi de plus séduisant pour des personnes venant voir les JO.


Des lieux beaucoup plus pratiques à  vivre tels que Chambéry qui se situent à deux pas d'Annecy et qui sont depuis bien longtemps équipés d'hôtels pouvant offrir une qualité et une capacité d'accueil du public.


 

La Ville d'Annemasse a apporté son soutien à  la candidature d'Annecy par un vote quasi unanime du Conseil Municipal le 20 novembre 2008.


 


Alors pourquoi avoir honte ?

 


Tout d'abord parce que l'intérêt de Monsieur le Maire pour un tel soutien ne semble pas forcement approprié.

 

 


Premier point : Les Conseillers Municipaux ont en effet reçu l'information de cette motion par lettre datée du 17 novembre 2008 pour un conseil se déroulant le 20 novembre alors qu'elle aurait pu être actée dans le document adressé avec la convocation, ce qui aurait évité  de donner l'impression d'un rajout suite à un oubli.

 


Deuxième point : Monsieur le Maire d'Annemasse, depuis la présentation de cette motion de soutien n'a de cesse de polémiquer sur les propos de un tel ou un tel et de jouer les donneurs de leçons.

 

Monsieur le Maire j'ai pu lire la réponse que vous avez faite au Président de l'Assemblée Nationale et je voudrais vous demander de ne pas impliquer la Ville d'Annemasse lors de vos propres prises de positions politiques, la ville n'a en effet pas à assumer vos remarques deplacées. 


 

Vous faites valoir votre souhait de voir des infrastructures de transport ferroviaire renforcées dans le sillon alpin (axe Genève-Annecy-Chambéry).

 

 Il me semble, Monsieur le Maire et vous devriez le savoir que,  depuis les lois sur la décentralisation, la Région est l'autorité organisatrice des transports de voyageurs. C'est à elle qu'il revient désormais de décider des horaires, des tarifs, ou de la rénovation des gares.

La Région est en charge de l'élaboration d'un schéma régional des transports.

 

 

Donc si vous avez des réclamations  à formuler, vous devriez, Monsieur le Maire vous tourner vers, Monsieur QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes et non donner des leçons au Président de l'Assemblée Nationale.


 

 

 

Troisième point : A l'occasion de cette question supplémentaire, nous avons eu connaissance qu'un conseiller municipal de l'opposition, Nouveau Centre avait adressé un courrier à Monsieur le Maire d'Annemasse afin que le Maire d'Annecy, Monsieur Jean-Luc RIGAUT, de la même couleur politique soit invité  à  s'exprimer sur cette candidature.

 

 

Pas d'objection, bien au contraire cela nous aurait permis de demander des compléments d'informations.


Dommage, cependant, qu'alors que ce même conseiller dans ses billets revendique le leadership de l'équipe au Conseil et nous explique l'importance de la concertation, « L’opposition trouvera ... la possibilité géographique de se concerter pendant les séances. En dehors des séances, ce n’est pas une nouveauté », et que personne de son équipe n'ait été mise au courant d'une telle initiative.

 

Quel est le but recherché ? 

 

 

N'aurait-il pas été plus judicieux que l'ensemble des Elus de l'Opposition aient co-signé cette demande ?

 

 

 

Quant à Mme LIBERSA, qui enjoint la Majorité " à choisir la voie de la sagesse" et vote contre le soutien de la  candidature d'Annecy au JO, quelle attitude démagogique.

 

Mais de quelle sagesse parlez-vous Madame ?

 

Lors de votre proposition de ne plus mettre de viande dans le menu de nos enfants dans les cantines scolaires, vous pouvez me dire où se trouvait votre sagesse.

 

 


J'ai honte car je n'apprécie pas  que, lorsque  de grands projets tels que  les Jeux Olympiques d'hiver, puissent avoir la chance de se réaliser dans notre Région, des polémiques ou des attitudes politiciennes puissent prendre le dessus.



La route, pour que Annecy soit bien la Ville organisatrice des JO d'Hiver de 2018, est encore longue et ce n'est certainement pas avec des comportements de la sorte que nous Hauts-Savoyards, nous marquerons notre différence face aux autres villes qui ont toutes leurs chances.