Tribune du Député Bernard DEBRE : N'oublions pas nos Morts au Combat en Afghanistan

Publié le par Anne Michel

 "53 Militaires français sont tombés au feu, pour défendre la liberté.

 

Ces Français sont tombés, l'arme au poing, fermes, voulant défendre et la France dans son honneur, et la liberté dans sa plénitude.

 

N'oublie-t on pas trop souvent cette guerre, livrée par les démocraties, dans cette Asie centrale ?

C'est là-bas que les Talibans ont organisé les attentats contre l'Occident, contre l'Afrique, contre le Maghreb. C'est Ben Laden qui mène cette guerre dite « asymétrique » avec d'un côté les forces coalisées de la liberté, de l'autre des terroristes qui tentent de déstabiliser le monde.

 

Dans ces opérations en Afghanistan, nos hommes sont impliqués en moyenne dans 5 à 7 accrochages par semaine. C'est dire les risques pris par nos militaires, dans une zone, la province de Kapisa qui est un terrain particulièrement difficile, mais la Brigade La Fayette, sous commandement français est forte de la tradition des armées françaises, d'une approche globale des conflits, qui a pu manquer à d'autres armées.

Les troupes françaises sont déployées en Afghanistan depuis 10 ans déjà. Près de 4000 de nos concitoyens agissent concrètement là-bas, et il ne faudrait pas oublier cette guerre, ceux qui y combattent ni ceux qui ont donné leur vie. Nous n'avons pas à rougir des résultats de notre armée sur ce théâtre d'opér

ations : les forces françaises enregistrent des succès, à commencer par le rétablissement de la sécurité sur les axes de circulation entre la province de Kapisa et le district de Surobi, avec la construction de postes de combat avancés au profit de l’armée nationale afghane.

De plus, le sentiment de la population locale envers les troupes françaises semble évoluer favorablement. Ainsi, selon le Chef d'Etat-Major des Armées, un tiers des engins explosifs improvisés a été découvert grâce au concours de civils sur la cinquantaine trouvée en 2010.

 

Va-t-on un jour voir la fin de cette guerre ?

Je l'espère, le monde l'attend.

 

Certains en France, ailleurs, voudraient que les forces alliées s'en aillent, mettre un terme à l'opération « Enduring freedom »

Ce serait capituler devant le terrorisme.

 

Imaginons une seconde, les cris de victoire qui retentiraient parmi les troupes d'Al Qaida.

Ces hommes, animés d'une folie hyperreligieuse, associés à une haine vis-à-vis de l'Occident, mais aussi des Asiatiques, redoubleraient de violence (enlèvements, tueries, massacres..) ils auraient gagné et le monde craintif devrait se replier sur lui-même ou mener d'autres guerres similaires pour répondre à leurs provocations mortifères.

 

 

N'oublions pas ces jeunes hommes, ils sont tombés dans l'honneur, loin de chez eux, de leurs familles et de leurs proches, souvent, hélas, dans l'indifférence des Français. « Ils sont tombés sans un bruit, ils sont tombés sans un cri, frappés de plein fouet, par l'éternité ».

 

Le Monde est en danger, s'il capitule, je n'ose imaginer la direction qu'il prendrait. « Etre et durer » telle reste, pour l'heure et comme l'a annoncé le Président de la République, la devise de nos troupes en Afghanistan.

 

Adieu, soldats de la liberté, vous êtes tombés dans la gloire. Que votre sacrifice ne soit pas vain. Sachez que le peuple français ne vous oubliera pas."

 

 

 

 

 

Pr. Bernard Debré
Ancien Ministre de la Coopération
Député de Paris

 

Source : http://www.bernarddebre.fr/

Publié dans Politique Nationale

Commenter cet article

René 31/07/2011 09:01



En voyant les deux képis blancs en tête de votre article ,je veux ici rendre hommage au Cdt hélie de St Marc et à ses compagnons du 1er REP que j'ai cotoyés en son temps avec mon régiment. Un
homme d'honneur et un grand patriote!



Pierredesavoie 16/05/2011 09:00



Salut ANNE,


Bien ce Debré,il gagne a étre connu,entendu hier bien parlé !



René 05/02/2011 08:20



suite à mon commentaire précedent ,voir:


http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2010/03/14/19-mars-1962_1318955_3232.html



René 05/02/2011 08:15



Bien dit monsieur ,mais ayons aussi une pensée pour les massacres et enlèvements en Algérie aprés le cessez le feu consécutifs aux accords d'évian cosignés par votre père. aucune protestation
alors ni aucune reconnaissance aux familles d'enlevés(plus de 2000,dont des femmes de militaires...pas seulement des "pieds noirs" ) j'ajouterai aussi que pour la même période de guerre qu'en
Afganistan,il y eut 25000 morts.Pour les appelés ou militaires d'active,souvent les familles étaient simplement averties par le maire ou la gendarmerie....c'était tout! Les temps ont changé
...heureusement.



Anne Michel 31/01/2011 20:12



Tout est dit et en toute sobriété.


Merci Monsieur le Député!