Retour du printemps, symbole aussi du grand retour de la foire au Conseil municipal"

Publié le par Anne Michel

Une fois par mois si vous ne savez pas quoi faire de votre soirée, je vous recommande vivement de vous rendre à la séance du Conseil Municipal d'Annemasse afin de venir constater par vous-même les petits jeux politiques  des uns et des autres, qu'ils soient de l'opposition ou de la majorité.

On se croirait à un match de catch.

Ainsi, lors du Conseil Municipal du jeudi 25 mars, un point très intéressant sur le plan purement stratégie politique était porté à l'ordre du jour en 27ème position.
Il s'agissait de désigner les représentants du  Conseil Municipal d'Annemasse au Conseil Communautaire de la communauté d'agglomération annemassienne.

Si vous vous souvenez bien ce point avait déjà été soumis au vote en 2008 au lendemain des élections municipales.
Le Maire, Christian DUPESSEY en vue du Conseil Municipal du 27 mars 2008 au cours duquel devaient donc être élus les délégués communautaires, avait proposé un protocole d'accord aux deux listes de l'Opposition pour leur représentation au Conseil d'Annemasse Agglo.
Ce protocole stipulait que l'Opposition pouvait  être présente dans la  délégation au Conseil Communautaire mais qu'il était entendu que dans ce cadre, les Elus représentaient officiellement la Ville  et, qu'à ce titre ils étaient porteurs de la politique et des décisions prises en Conseil Municipal et non les représentants d'une liste ou d'un parti.
Ce qui signifie en langage simple que les Elus de l'Opposition représentent officiellement la Ville au Conseil Communautaire et doivent à ce titre voter de la même manière que les Elus de la Majorité Municipale, un point c'est tout !!!

Eh, attendez, il est pas fou le Maire, déjà qu'il a eu l'immense bonté de faire preuve d'ouverture, il n'allait tout de même pas laisser quelques saltimbanques de l'Opposition faire ce qu'ils veulent lors de leurs représentations communautaires ou autres.


Donc lors du Conseil Municipal de mars 2008, le Maire demande à chaucun des 2 leaders de l'Opposition de se positionner sur ledit protocole.  Monsieur VIGNY, représentant (toujours non encarté) de la liste UMP au Conseil Municipal, déclarait donc : " être très clairement contre la présence d'un membre de sa liste au Conseil Communautaire et donc "de ne pas du tout répondre favorablement à voter la généreuse proposition d'ouverture" faite par le Maire pourtant dans l'élan de générosité et de solidarité qu'on lui connaît tant !!!!

A l'issue du Conseil Municipal de 2008 fut donc élus comme représentants de l'opposition  au Conseil Communautaire, J.P, en tant que délégué suppléant et qui fit une déclaration sur la loyauté à l'intérieur des délégations : "pour ma part, il n'y a pas de difficultés puisque nous considérons, je crois avec raison qu'il y a une solidarité qui est une solidarité de base, qui est celle de la solidarité de la Ville, de la cité, et que par voie de conséquence, nous devons parler d'une seule voix à l'intérieur de l'intercommunalité" et L. Mermet pour le poste de délégué titulaire.

Tout semblait aller pour le mieux et dans le meilleur des mondes mais les évènements n'allaient pas tarder à se gâter pour l'un des délégués de l'Opposition pris au piège du "fameux" protocole !!!!

Au mois de février 2009, le Conseil Municipal est convoqué et suite au nouveau rescensement de l'INSEE, il avait lieu de procéder à la modification de la représentation du Conseil Municipal au sein du Conseil Communautaire.
A cette occasion, J.P Benoist annonça qu'il se retirerait de son poste de délégué suppléant au profit de J.M Joulaud qui  en fit la demande.
Monsieur Joulaud est issue de la liste "Réussir Annemasse" dont le leader s'était positionné un an plus tôt  "être très clairement contre la présence d'un membre de sa liste au Conseil Communautaire.

Décidemment, c'était déjà le début des revirements de convictions dans les rangs de ceux qui tentent aujourd'hui de jouer les grands opposants municipaux à coup de discours magistraux, bien souvent contredits le lendemain par ceux-là même qui les ont prononcé quelques temps auparavant.

Mais pourquoi J.P Benoist a-t-il demandé à se retirer de cette délégation ?
La question mérite d'être posée alors que tout semblait lui convenir dans le protocole généreusement proposé par le Maire.

Tout simplement parce que lorsqu'il s'est retrouvé à suppléer le titulaire Mermet, absent, comme par  un pur hasard à la séance du Conseil Communautaire du 25 juillet 2008 dont vous trouverez ci-joint l'ordre du jour et notamment le délicat point en cliquant ici, séance au cours de laquelle il fallait voter pour la préemption d'un bien par l'Agglomération Annemassienne au prix de  322 000 € alors que la DIA déposée fixait un prix de 750 000 €, il s'est rendu compte, lui un fervent défenseur de la propiété de chacun que par son vote, qui était de facto celui de la ville d'Annemasse qu'il avait permis à la  collectivité de "s'emparer du bien d'autrui" sans avoir à débourser le prix de 750 000 €  mais la somme de 322 000 € au nom de la préemption.
Le temps de son beau discours sur la loyauté et sur la solidarité de parole avec la Ville était à présent résolu.
Le pauvre ne s'étant pas remis de cette désinvolture effectua dès le lendemain son mea culpa qui à lire en cliquand ici.


Depuis ce Conseil Municipal de 2009,  la vie municipale qui loin d'être un long fleuve tranquille a vu bien des choses se sont déroulées dans les rangs de l'Opposition.
Ainsi, depuis quelques mois, Monsieur Mermet, qui avait été élu sur la liste "Pour Annemasse", liste dont le représentant avait répondu OUI au protocole du Maire, a pris la décision de quitter  cette liste pour rejoindre celle de UMP, celle-là même qui témoigna son désaccord au protocole du Maire et celle-là même qui fit prononcer pendant la campagne des élections municipales l'exclusion de leur mouvement politique des "traîtres" qui ne se s'étaient pas ralliés.


Ce jeudi 25 mars 2010, lors du Conseil Municpal, Monsieur Mermet, toujours membre de l'UMP par on ne sait quel tour de passe-passe a donc été élu
 par ses pairs UMP qui doivent cependant toujours être  contre la présence d'un membre de sa liste au Conseil Communautaire puisque aucune intervention a contrario n'a jamais été prononcée, délégué titulaire au Conseil Communautaire.


L'élection de ces délégués m'interpelle sur divers points.

Prenons pour une bonne compréhension un cas précis avec l'exemple de la convention de financement entre la Ville d'Annemasse et Annemasse Agglo relative à la restructuration du centre nautique d'Annemasse.
Lors du vote en Conseil Municipal, le résultat obtenu se manifestait par l'abstention de tous les membres de l'Opposition.
Lorsque le Conseil Communautaire avait eu à s'exprimer sur cette même convention de financement, le délégué titulaire ne s'y est pas rendu, pratiquant de fait la politique de la chaise vide car il aurait dû voter comme la Ville c'est-à-dire pour la convention de financement alors que lors du Conseil Municipal, il s'était abstenu.
Son suppléant, suivant certes ses propres convictions et confirmant par là-même son abstention lors du Conseil Municipal ne vota pas comme la Ville lors du Conseil Communautaire, mais cela implique de facto le non-espect du protocole, protocole qui était irrecevable pour sa liste mais qui lui permet pourtant de siéger au sein de ce Conseil Communautaire.

Bref on n'y comprend plus rien du tout !!!!!!

Il me semble difficile d'expliquer à son électorat comment l'on peut sièger dans l'Opposition au Conseil Municipal et voter comme les élus de la Majorité Municipale au niveau de l'Agglomération.
Il me semble tout aussi incompréhensif de jouer les opposants à coup de joutes verbales, joutes bien souvent sans lendemain à l'issue des Conseils Municipaux et de se retrouver "à toujours voter au sein d'Annemasse Agglo avec les délégués d'Annemasse" (c'est-à-dire la majorité municipale, ndlr), et de voter concernant les membres du bureau, pour vous (c-a-d, Monsieur DUPESSEY, ndlr) et pour Monsieur BORREL." dixit Louis Mermet.


Que dire encore de l'attitude lors du Conseil Municipal du 25 mars dernier du Maire d'Annemasse qui n'a de cesse de  répéter que les Délégués Communautaires doivent représenter la Ville lors de leurs à l'Agglomération et non leur idées politiques alors qu'il peut émettre la simple idée de vote par collèges séparés, c'est-à-dire qu'il y ait un vote pour la majorité et un pour l'opposition pour désigner les nouveaux représentants de l'Agglo alors que tout ce petit monde au final vote de la même manière une fois réuni au Conseil Communautaire ?

Huuummmmm, qu'ils seront bien tous ensemble nos délégués communautaires Annemassiens dans le futur Palais Présidentiel de l'Agglomération, on les envie déjà, des votes unanimes et des débats ronronnants au cours des Conseils Communautaires !!!!!!!!! 




Avec de la volonté et de la résistance, c'est la réussite assurée au final.

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

Jean-Pierre Benoist 01/07/2010 21:22



Juste un petit mot pour le trou du cul sans fesses qui prétend que j'aurais, sans doute inspiré par la crainte, retiré le lien vers le blog d'Anne Michel, de mon blog. Il boit trop, et tous ses
copains le disent. En plus il ne prend plus suffisamment ses gouttes.


Donc, je récapitule. Le lien existe, et continue d'exister. Mais comme ce connard le sait peut-être, il existe des mises à jour, des maintenances, etc. tout ce qui fait la joie d'un blog.


Ce minable cloporte oublie aussi d'aller vérifier si la réciproque est vraie. Et malheureusement non. Sans doute un bug, mais quand on clique chez AM sur le lien vers mon site, on tombe sur une
page vide de texte. Les bandeaux, et rien au milieu. Il est vrai que j'essaie sur un mac. Dès que Bill Gate passe à côté de moi je bondis sur un windows et vérifie.


Sur le fond politique, j'admire beaucoup la pertinence de l'analyse d'AM. C'est dommage qu'elle ne vienne pas me l'exposer, parce qu'on pourrait aussi partager le souvenir des délégations qu'elle
a accepté, et faire ainsi progresser la connaissance des rapports majorité/opposition à Annemasse. Autre souvenir, quand on avait rencontré Dupessey, ensemble, pour discuter des délégations. Sauf
déficience de la mémoire (toujours possible), il me semble qu'elle était d'accord. On a donc essayé, et quand la contradiction est devenue insupportable, j'ai démissionné. Exit de la question.


Maintenant, et pour terminer sur une note optimiste, je voudrais saluer l'auteur des bonnes remarques. C'est l'été et on craint les noyades. Heureusement, Science vient de publier un article sur
le cerveau des éponges : il n'y en a pas, mais elles flottent. C'est merveilleux la nature.


 


 


 


 


 



la revue du net 31/03/2010 21:38



Ma chère, suite à quelques minutes de paniques de votre colisitiers qui devait chercher comment justifier son geste, votre liste de billets est réapparue comme par hasard sur son blog. J'ai fait
une copie de son écran avec l'affichage de l'heure au cas où vous en auriez besoin.Bonne soirée très chère et au plaisir.



Anne MICHEL 31/03/2010 21:07



Chère revue du net,


Je vous remercie de vos interventions sur ce blog qui ne manquent pas de m'amuser. Mais vous  savez si certains préfèrent perdre leurs temps en gesticulation sur leur média c'est leur
problème pas le mien. En ce qui me concerne je maintiens le cap fixé depuis les élections municipales et la défense des idées et du programme qui étaient  celles de la liste "Pour Annemasse"
n'en déplaisent à certains. Il en sera ainsi jusqu'aux termes de mon mandat. Je n'ai jamais retourné ma veste que ce soit au niveau public, professionnel et privé et ce n'est pas aujourd'hui que
je vais commencer, je puis vous l'assurer.


Je ne vous cache pas que cela me vaut quelques menaces mais cela ne me fera pas changer d'attitude, loin s'en faut.


Ma chère revue du net, continuez à scruter la blogosphère cela me fait gagner un temps fou.


Anne MICHEL


 



la revue du net 31/03/2010 20:35



Ma chère Demoiselle, vous semblez faire de l'ombre de part votre attitude combattante à M BENOIST car je viens de voir qu'il avait supprimé la diffusion de la liste de vos billets sur son blog
pour ne laisser que celles de l'équipe d'opposition à l'origine de  la division de la droite annemassienne durant la campagne des élections municipales et visible encore aujourd'hui.


Une question se pose : quand est ce que M BENOIST va t-il annoncer sa démission de la liste "Pour Annemasse" pour rejoindre la liste conduite par M VIGNY, car là il n'y a plus qu'un pas à
franchir ?


Décidemment la droite la plus bête du monde est bien à Annemasse !!!!!!



SILENCE ON BRADE. 30/03/2010 15:15


Lu dans "LA TRIBUNE DE GENEVE" c'est parti pour 640 logements aux "ex" communaux d'AMBILLY,sur un total de 2400 !
Une petite ville qui devra avoir une belle statue en son centre !

Ne m'appellez plus jamais FRANCE................

ps.

Si un jour une commune Genevoise fait "cadeau" a la Savoie d'une trentaine d'hectare constructible,il serait bon de le faire remarquer.
Un vrai far-west cette zone,quand au schérif on ne va pas s'étendre.