Nicolas SARKOZY : Soyons digne, soyons patriote, soyons français ! Soyons exactement le contraire que certains auraient voulu donner dans un cas inverse !

Publié le par Anne Michel

 Nicolas SARKOZY a perdu hier soir l'élection présidentielle !

  

 

Loin du tsunami annoncé par les Roses-Verts-Rouges, Nicolas SARKOZY a récolté 48,38 % des suffrages ce qui ne peut rendre que modeste Monsieur Hollande et ses équipes en région. 

  

 

Certes,  l'électorat français a voté à Gauche.

 

Il est cependant intéressant et ce à quelques semaines des élections législatives, de noter que la Haute-Savoie a voté massivement pour Nicolas SARKOZY ainsi que la 4ème Circonscription de la Haute-Savoie qui l'ont hissé tête des suffrages.

 

 

Nous avons perdu la bataille des présidentielles mais nous n'avons pas dit notre dernier mot.

 

C'est pourquoi, je vous demande à toutes et tous, Vous qui avez voté pour Nicolas SARKOZY et que je remercie du fond du coeur, de vous mobiliser dès aujourd'hui massivement derrière Virginie Duby Muller, Candidate UMP aux élections législatives de la 4ème Circonscription de la Haute-Savoie afin que la France Forte soit représentée à l'Assemblée Nationale dès le 17 juin prochain.

 

 

Enfin et pour finir je vous publie ci-dessous le discours intégral qu'a prononcé hier soir Nicolas SARKOZY à l'issue de l'annonce des résultats.

 

 

 

"Le peuple français a fait son choix. Si vous me faites confiance… Je vous demande d’écouter ce que j’ai à vous dire, j’y ai beaucoup réfléchi…

 

La France a élu son Président de la République.

 

C’est un choix démocratique et républicain. François Hollande a été élu, il est le président de la France et doit être respecté.

 

J’ai beaucoup souffert que l’institution que je représentais n’ait pas été respectée, ne donnons pas le mauvais exemple.

 

Je ne serai jamais comme ceux qui nous ont combattus.

 

Je viens d’avoir François Hollande au téléphone et je veux lui souhaiter bonne chance au milieu des épreuves. Ce sera difficile mais je souhaite de tout cœur que la France qu’est notre pays qui nous rassemble traverse les épreuves.

 

Pensez exclusivement à la grandeur de la France et au bonheur des Français, c’est mon ambition, c’est notre idéal.

 

[La foule scande merci]

 

C’est à moi de dire merci, parce que dans la vie d’un homme présider au destine de la France est un honneur immense.

 

Je veux remercier tous les Français de m’avoir choisi pour représenter notre pays pendant 5 ans. Jamais je n’oublierais cet honneur. Et dans la vie d’un homme, présidée aux destinées de la France, c’est un honneur immense.
 

J’ai consacré toute mon énergie, de la première a la dernière seconde. J’ai essayé de protéger les français des crises sans précédents. J’en ressors avec un amour de la France plus grand encore, avec un attachement pour le peuple français plus grand encore et avec.

 

Je me suis engagé totalement, pleinement, mais je n’ai pas réussi à convaincre une majorité de Français. Je veux remercier les millions de Français qui ont voté pour moi.

 

J’ai tout fait pour faire gagner les idées qui nous rassemblent, je me suis engagé totalement. Vous m’avez aidé de façon extraordinaire, nous avons mené une campagne formidable contre toutes les forces, et D. sait qu’elles étaient nombreuses, qui se sont coalisées contre nous.

 

Je porte toute la responsabilité de cette défaite : je me suis battu sur la valeur de responsabilité et je ne suis pas un homme qui n’assume pas ses responsabilités.

 

J’étais le chef, et quand il y a une défaite c’est le N°1 qui assume les responsabilités. Rien de ce que j’ai dit n’était factice : je vais vous dire les choses du fond de mon cœur, quand on défend des valeurs, la seule façon d’être crédible c’est de les appliquer.

 

Il y trop de discours avec des mots qui ne veulent rien dire, car ceux qui les prononcent vivent le contraire de ce qu’ils disent. Trop de gens font le contraire de ce qu’ils disent, laissez-moi cette liberté très grande de vivre en accord avec ce que je dis, laissez-moi cette amour envers la France de lui dire encore ce que je pense.

 

Une autre époque s’ouvre. Je resterais l’un des vôtres.

 

Je partage vos idées, vos convictions, votre idéal, c’est les miens.

 

Votre idéal, c’est celui de toute ma vie  et vous pourrez compter sur moi pour les défendre.

 

Mais ma place ne pourra plus être la même.

 

Après 35 ans de politique, après 10 ans à des responsabilités gouvernementale au plus haut niveau, après 5 ans à la tête de l’Etat. Mon engagement à la vie de mon pays sera désormais différent.

 

Mais le temps ne distendra jamais les liens tissé entre nous. Au moment où je m’apprête à redevenir un Français parmi les Français.

Plus que jamais j’ai l’amour de notre pays inscrit au fond de mon cœur. Jamais je ne pourrais vous rendre tout ce que vous m’avez donné.

 

Pensez à la France, pensez aux Français, pensez à son unité.

 

J’ai été bouleversé par ces foules, ces réunions publiques. Par tous ces Français qui étaient à mes côtés. Vous ne pouviez pas me faire de plus beau cadeau. Vous ne pouviez pas donner une plus belle image de la France.

 

Alors  ce soir donnons une plus belle image de la France, une France qui rayonne, une France joyeuse, une France qui ne regarde pas l’autre comme un ennemis, une France qui a su gagner avec moi en 2007 et sera reconnaître en 2012 sa défaite.

 

Une France qui sait que la vie est faite de succès et d’échec.

 

Soyons digne, soyons patriote, soyons français ! Soyons exactement le contraire que certains auraient voulu donner dans un cas inverse !

 

 

Merci, merci à tous.

 

 

Nicolas SARKOZY

Publié dans Politique Nationale

Commenter cet article