Et si c'était nous ? L'Appel des trentenaires à la Reconquête de 2014 !!

Publié le par Anne Michel

http://www.arnaud-barroux.fr/wp-content/uploads/2012/05/2012-05-07_resistance.jpg

Voilà une Tribune de nos Jeunes qui fait chaud au coeur et que je partage bien volontier sur ce blog.

 

Trop jeunes pour être vieux, trop vieux pour être jeunes, formant les gros bataillons de la classe moyenne, nous sommes les trentenaires (OUI-OUI, MOI AUSSI !!!!!), les enfants du siècle dernier, la génération silencieuse, désenchantée parce que trop souvent oubliée et parfois même sacrifiée.

 

Engagés en politique en tant que militants, cadres ou élus, nous sommes conscients que l’avenir de nos idées et de notre famille politique passe plus que jamais par nous.

 


En 1995, deux ans après une lourde défaite législative et alors que le long règne mitterrandien n’en finissait pas de se terminer, Lionel Jospin et une partie des socialistes revendiquaient un « droit d’inventaire ». Fiers des valeurs que nous avons défendues aux côtés de Nicolas Sarkozy mais néanmoins conscients des immenses défis que nous avons à relever, nous sommes convaincus que le renouvellement des générations, de la manière de faire la politique et surtout des idées, est un impératif pour notre famille politique.

 

Au droit d’inventaire, nous préférons le devoir d’invention !


Pour ce qui est du renouvellement générationnel, force est de constater que le changement n’est pas pour maintenant.

Si l’âge moyen d’un député en 2007 était de 55 ans, celui d’un député de la nouvelle assemblée est de 54 ans. Autrement dit, pour 55 députés de moins 40 ans, le Palais Bourbon compte 200 députés de plus de 60 ans. En somme, cette alternance n’aura fait que très peu bouger un chiffre éloquent : l’âge moyen du représentant politique et syndical, qui est aujourd’hui de près de 60 ans … alors qu’il était de 45 ans au début des années 80 !

 

Parce que notre famille politique est la seule à avoir fait une véritable place à notre génération dans ses instances nationales et son organisation territoriale ; parce tout commence demain, en 2014, dans chacun de nos territoires qu’il nous faut reconquérir face à une gauche hégémonique ; les trentenaires seront les hussards du plus grand programme de recrutement et de formation jamais imaginé en France et lancé demain par l’UMP !


Mais le renouvellement générationnel ne suffira pas : ce sont nos formations politiques de droite comme de gauche qu’il faut ouvrir, c’est notre manière de faire de la politique qu’il faut bousculer. Parce qu’ils sont dans une période de leur vie où le temps est précieux, trentenaires, jeunes actifs et jeunes parents ont déserté la vie militante de nos partis et de nos associations. Il nous faut inventer de nouvelles formes d’engagement en mettant au cœur de la politique les réseaux sociaux, professionnels ou locaux de cette génération qui forme le cœur et le moteur de notre société. C’est à cette condition que la politique fera à nouveau partie du quotidien de chacun.

 

 

Enfin, cette reconquête ne peut être entamée sans une refondation intellectuelle de notre famille politique à laquelle nous tenons à prendre toute notre part.

 

Génération attachée aux valeurs de liberté et de responsabilité mais aussi à une « certaine idée de la France », nous défendrons tout projet politique qui nous permettra à nouveau de maitriser notre destin collectif et individuel.

 

Génération conquérante et ouverte sur le monde, nous ne souhaitons pas une France repliée sur elle-même et tournant le dos à son Histoire. Mais nous savons aussi que ce sont les trentenaires, premières victimes de la crise qu’ils ont pris de plein fouet, qui ont offert leur meilleurs scores aux candidats des extrêmes. Il ne faudra donc pas compter sur nous pour accepter le prêt-à-penser d’où qu’il vienne et les compromis à l’eau tiède quels qu’ils soient.

 

 

Nous voulons nous opposer sans attendre à cette gauche toute puissante: bien-pensante et faussement moderne à Paris, conservatrice et aux mains de barons locaux dans nos territoires. Cette gauche nous rappelle furieusement celle de Guy Mollet, beaucoup moins celle de Barack Obama aujourd’hui, ou de Tony Blair hier.


 

Au nouveau pouvoir, nous opposerons une droite de conviction et de terrain qui se reconstruira sur l’adhésion et pas simplement sur le rejet des sortants et les effets de la crise.

Plus que jamais, en tant que jeunes élus, jeunes responsables, citoyens engagés et en fait, en tant qu’hommes et femmes « de bonne volonté », nous recommencerons par le commencement : la bataille des idées et la reconquête des territoires.

La passion des idées, l’envie d’agir, le souci de la vérité et de l’authenticité, telles seront les valeurs fondamentales de la génération de la Reconquête !

 

Franck ALLISIO
Président des Jeunes Actifs, Secrétaire national de l’UMP

 

Julien AUBERT
Député du Vaucluse

 

Sally CHADJAA
Conseillère régionale de Poitou-Charentes, Conseillère municipale de La Rochelle

 

Mathieu DARNAUD
Conseiller régional de Rhône-Alpes, Maire de Guilherand-Granges


Virginie DUBY-MULLER,
Député de la 4ème Circonscription de Haute-Savoie 

 

 

Accompagnés des 30 co-signataires, jeunes élus et cadres, issus de la France entière .

 

 

Publié dans politique régionale

Commenter cet article

Pierredesavoie. 06/07/2012 08:48


Voilà un peu d'espoir,une belle affiche pour les prochaines municipales  Virginie et toi sur fond bleu avec la mairie d'Annemasse en arriere plan,je voterais pour vous tiens et dés le
premier tour,dudu en ballotage défavorable au 1er et battu sans discussion au 2° ! Allez en attendant fini bien la semaine.


Pierre.