Elections Régionales : Au delà de l'autosatisfaction générale, bien des leçons devraient être tirées

Publié le par Anne Michel

A la lecture des résultats sur notre Commune d'Annemasse des différentes listes qui se sont affrontées lors du 1er tour des Elections Régionales, nous pouvons être marqués par le taux de l'abstention particulièrement élevé puisqu'il atteint un peu plus de 70,00 % .


Les Annemassiens ne se sont donc mobilisés pour ce premier tout ou  devrions-nous plutôt dire les femmes et hommes politiques n'ont pas su motiver leurs électeurs.

Le Maire d'Annemasse Christian Dupessey, vous savez celui qui clame être contre le cumul des mandats mais qui cumulera les fonctions de Maire et de Conseiller Régional et qui à la demande du grand manitou Queyranne s'est senti obligé non seulement de s'encarter au P.S (le pauvre Staline, il doit se retourner dans sa tombe) mais aussi d'accepter la demande d'une bonne seconde place sur la liste aux Régionales, déclare au lendemain du 1er tour : "Je trouve décevant de n'avoir que 30% de votants sur la ville d'Annemasse.
Cela intérroge tous les partis politiques et montrent que les gens ne font pas confiance aux politiques."

Et c'est le Maire lui même qui le dit, on en croit pas ses oreilles !!!

Alors que nous ne cessons dans ce blog de démontrer les carences de l'executif municipal, la mauvaise gestion des dossiers tels que ceux relatifs à l'état du foyer logement pour personnes âgées de la Bioussaie, au centre nautique, aux impôts à Annemasse qui ne devaient pas augmenter, aux prix excessifs des stationnements, aux politiques de sur-densification de notre ville au détriment de la qualité de vie des habitants, à la sécurité de nos administrés,...., le Maire lui s'étonne que les gens ne fassent pas confiance aux politiques et que seuls 30 % se soient déplacés.

On croierait rêver !!!!!

Juste un exemple relisez le billet suivant : Candidature Dupessey aux Régionales : les intérêts particuliers primeraient-ils sur l'intérêt général ?

Au lendemain des élections municipales, nous avions déjà dénoncé cette absention qui s'élevait déjà en 2008 à 54 % et le fait que les annemassiens se désintéressaient de la vie politique.
Le "tout nouveau Maire", plein de promesses dans sa sacoche déclarait lors de l'installation du Conseil Municipal, il y a tout juste 2 ans : "
Je souhaiterais donc faire de l'éducation à la citoyenneté un axe fort de notre travail et je vous propose, Mesdames, Messieurs de l'opposition, de travailler ensemble à cette problématique."

 


Deux ans plus tard, le bilan tombe 70 % des électeurs ont boudé les urnes ce dimanche 14 mars.

Mais pourquoi les gens feraient-ils confiance aux politiques ?
La question mérite en effet d'être posée, mais la réponse, elle risque de moins faire plaisir aux politiques.

Reprenant pour la ville d'Annemasse, quelques éléments qui permettent d'expliquer la lassitude de la plupart des votants.
Lors des dernières élections municipales, deux listes, celle de "Annemasse Ensemble" et celle de "Pour Annemasse" devaient s'affrontées au départ avant que ne surgisse une troisième, soutenue par l'UMP et sortie tel un lapin du chapeau d'un magicien  à trois mois des élections, et chose la étonnante conduite par un non encarté.
A l'issue d'une campagne difficile, triste constat : la gauche avait une nouvelle fois remporté au 1er tour la Mairie d'Annemasse.
Les électeurs, déjà quelques abasourdis par les résultats n'allaient pas être au bout de leur peine, bref de quoi vous dégoutez.
A peine le Conseil Municipal installé, nous apprenions que dans la liste soutenue par l'UMP, la candidate du MODEM puis par la suite le candidat vert allaient donner leur démission.
Quelques semaines plus tard, c'était la numéro deux, encartée UMP  qui annonçait sa démission du Groupe "Réussir Annemasse, préférant siéger seule.

Du côté de la liste Divers Droite "Pour Annemasse" composée non seulement de candidats encartés Nouveau Centre et UMP ainsi que de personnes appartenant à la vie civile, la campagne a été entachée de coups bas puisque dès le mois de janvier 2008 soit deux mois avant le scrutin, des communiqués de presse annonçaient l'exclusion des candidats UMP osant figurer sur cette liste.
Résultat : au lendemain des élections alors que Monsieur MERMET et moi même avions été annoncé comme exclus de notre Mouvement politique, j'ai été la seule à avoir été sanctionnée et ce pour trois ans.
Aujourd'hui, Monsieur MERMET, numéro 3 de la liste a démissionné du Groupe "Pour Annemasse" au Conseil Municipal, pour siéger au côté de Monsieur VIGNY, non encarté mais leader du Groupe UMP.

A ce stade, mettez-vous un instant dans la tête d'un électeur de droite et imaginez ce que peut être son état d'esprit.

Mais continuons l'analyse des actes des politiques qui justifient que les votants ne puissent avoir hélas qu'une confiance bien maigre en eux.
Lors de la proposition du Maire d'Annemasse aux deux listes d'opposition d'accepter la délégation de la Ville à l'agglomération, seule la liste "Pour Annemasse" avait pris acte de cette proposition.
A toutes fins utiles, je rappelle que je n'ai accepté aucun poste ni de délégué titulaire, ni de délégué suppléant car je ne souhaitais pas avoir à voter pour des projets ou des résolutions contre mes convictions.
Le Groupe "Réussir Annemasse" qui avait rejeté cette proposition du Maire se trouve aujourd'hui être partie prenante dans cette délégation car non seulement le Délégué Titulaire mais aussi le suppléant en sont membres.

De même lors des votes sur les grands dossiers urbanistiques de notre Ville, le revirement de convictions est très net avec pour exemple le mauvais projet de Chablais-Parc, la restructuration du Centre Nautique, ....
Celui qui a fait campagne contre sur la liste "Pour Annemasse", qui a  été ensuite élu sur cette même liste mais qui ensuite a préféré rejoindre l'autre groupe d'opposition avec pourseul but d'asseoir une ambition personnelle, trouve aujourd'hui à ce projet toutes les caractéristiques de ce qui se fait dans les centres villes pour tenter de justifier son vote pour, n'oublions pas de réciter l'argumentaire soigneusement rédigé par ses responsable politique.
La polémique sur la restructuration du Centre Nautique est aussi un bon exemple : on dénonce ceux qui s'intérrogent sur la manque d'ambition pour ensuite reprendre les arguments des mêmes comme si de rien n'était (mais nous reviendrons sur ce sujet comme sur les autres plus longuement ultérieurement, ndlr).

De même, rappelez-vous les déclarations de l'ex numéro 2 UMP du Groupe "Réussir Annemasse" lors des Conseils Municipaux qui pour donner la leçon n'avait de cesser de vanter la politique gouvernementale et, voir la même personne deux ans plus tard s'afficher durant la campagne du premier tour des Régionales avec les têtes de liste MODEM tout en menant une incroyable propagande pour Dominique de Villepin.

Mais c'est vrai qu'il serait dommage de râter une opportunité, il vaut mieux chasser plusieurs lièvres !!!!


Aujourd'hui, il est donc assez compréhensible que l'électorat annemassien ne se retrouve plus dans les choix qui étaient les siens il y a encore quelques temps. Et cela c'est traduit par ce fort taux d'abstention.
                                  
                                   70 % d'abstention est-il utile de le rappeler
.

L'électeur ne sait plus vers qui se tourner, à qui accorder sa confiance pour que ses intérêts soient défendus.
Cet état de fait est dangereux.
Aujourd'hui plus qu'hier, les Elues et Elus doivent prendre leurs responsabilités et permettre à leurs électorats respectifs de retrouver à nouveau confiance dans la politique et surtout envers leurs représentants.

               L'intérêt général ne doit-il pas primer sur les intérêts particuliers ?



 

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

Pierredesavoie 21/05/2010 19:10



Je viens de faire un immense effort,lire le dernier JIM sur le site du Kremlin,pas trouver trace du compromis de vente des terrains municipaux pour  la clinique public au Brouaz pas
plus d'ailleurs de la date de début des travaux initialement prévus pour 2009,rien de rien a part un couloir biologique du coté des serres municipales avec un passage prioritaire pour les
coccinelles et une nappe si haute qu'elle a finit a l'égout du coté des saules.....,ça doit etre un compromis bio-dégradable,au bout de six mois il s'autodétruira,une seule chose de sur,les
terrains ont étés vendus a une multinationale a  un prix qui n'est pas en rapport avec la réalité,le reste n'est que littérature de gare et ceux qui ont participés a cette mascarade en
porteront l'entiere responsabilité.



EVA. 27/03/2010 11:24


Madame Michel bonjour, pas trés populaire a Lyon le chef du comité central d'Annemasse,avant l'élection tout le monde le voyait au moins vice-président.....
Rien de rien,c'est vrai qu'avec la moitié de 35% ça va pas chercher loin !

Bon dimanche a vous.

EVA.


pierredesavoie 23/03/2010 20:05


Mon Colonel bonsoir,

Merci pour votre soutien,comment s'étonner qu'il n'y ait qu'un tiers de votants a ANNEMASSE quand on laisse faire des vandales depuis des lustres sans réagir,ou pire qu'on les encourage.

Il n'y a plus aucun respect,ni pour les gens et encore moins pour le travail,ces voyous sont incapables du moindre effort,ils tendent la main et détruisent voilà leurs vies,la responsabilité
des politiques est évidente.

Le laxisme dont ils font preuve m'interpelle gravement,en dehors des sanctions pénales,la facture des dégats chiffrables (car il est des destructions qui n'ont pas de prix) est a faire payer
directement aux interessés quelques qu'ils soient !

Ensuite les contraindre a réparer pendant un mois si il le faut sous la surveillance
de policiers municipaux qui devront pour le futur et cela est une certitude faire des rondes de nuit pour assurer la sécurité des biens et des personnes en complémentarité avec la police nationale
et des  autres services de l'état.

Bonne continuation et a bientot.

Pierre.


le Colonel 23/03/2010 11:50


Bonjour Pierre,

Je suis absolument de votre avis il parait vraiment inadmissible de laisser saccager
le travail sans sanctionner les delinquants,aussi je vous soutiendrai dans votre lutte
sachant que vous etes quelqu'un qui n'a jamais tourner le dos, ni a ses devoirs, ni a ses amis.
Au plaisir de vous revoir bientot au Brouaz


Pierredesavoie 23/03/2010 09:16



Encore des dégradations dans les serres municipales au BROUAZ !
Quand ce n'est pas d'un coté c'est de l'autre,a quand une vidéo surveillance pour faire respecter le travail des jardiniers de la ville ?

IL EST SCANDALEUX DE LAISSER FAIRE LES VOYOUS SANS REAGIR.

A QUAND DE VERITABLES PUNITIONS POUR CES DELINQUANTS ?

Il ne passe pas un week-end sans problemes dans le quartier,a se demander si ce laxisme n'est pas voulu.

Saccager gratuitement le travail des employés qu'ils soient du privé ou du public est inadmisible et ceux qui l'encouragent ne valent pas plus cher.

Il faut d'urgence assurer une vidéo protection reliée au commissariat et dés que les délinquants sont reconnus prendre des mesures immédiates,c'est celà le boulot de maire et pas seulement de
discourir a LYON ou ailleurs,cette situation n'honore pas les décideurs de toutes tendances de cette ville.

Vraiment de plus en plus éloignés des préocupations des Annemassiens.

Pierre.