Annemasse : Oyé! Oyé! Gentes Dames, Messires d'Annemasse, la Police Municipale veille sur vos ordures !!!!!!

Publié le par Anne Michel

pm-fouillant-dans-les-poubelles.jpgAttendu que l'expression municipale actuelle est une langue à part entière, elle nécessite une traduction pour en comprendre tout le sens caché aux administrés.

 

 

 

Nous nous proposons donc dans ce billet, de procéder à la traduction du SIM que vous avez dû voir, comme moi d'ailleurs, affiché dans le centre ville le très fameux "Supplément d'Informations Municipales".

 

SIM-AVRIL-2013.jpg

 

Nous découvrons donc dans ce papier très officiel, l'extension des missions, sous forme de rappel de réglementation, de la nouvelle brigade de la Police Municipale, appelée à tort "brigade de nuit" puisque active jusqu'à 00h30.

 

CIRCULATION ET STATIONNEMENT:


  Il est dit que les riverains et commerçants ont reçu un disque qui limite à 20 mn le stationnement en zone piétonne, ce de jour comme de nuit, suivi d'une belle phrase contredisant tout le paragraphe disant que le stationnement est STRICTEMENT INTERDIT 24h/24 et 7j/7 !

 

Connaissant les problèmes de places de parkings dans cette zone et le fait que seul ceux qui ont une carte d'accès peuvent parvenir à s'y garer, nous ne comprenons pas cette politique qui fait tout pour sanctionner le moindre "confort" des administrés ou des commerçants, massacrant leur pouvoir d'achat et de recette à coup de PV.

 

Il est clairement demandé à la police municipale d'aller verbaliser le riverain qui est simplement et convenablement garé en bas de chez lui pour la nuit ou le dimanche matin.

(bon ils ont le droit cependant à 20 grasses minutes quand même malgré la formelle interdiction s'ils ont accès à la zone.)

 

Où est le développement de la partie "circulation" du titre ?

 

Un oubli regrettable au vu des difficultés de circulation que connait la ville, envahie de travaux, une explication serait la bienvenue.

 

Que nenni !

 

Mais sachez que la police à ordre de verbaliser si vous trouvez une place non réglementaire pour vous stationner.

 

 

La suite est encore plus savoureuse car elle concerne  les ORDURES MÉNAGÈRES.

 

Quelle responsabilité, et quelle ferveur frénétique de la mairie à vouloir réprimer les vilains contrevenants qui osent sortir leurs poubelles trop tôt et les rentrent trop tardivement, nos policiers vont avoir du travail pour mener la difficile enquête qui consiste à découvrir l'identité du trublion qui aura pris le droit de déroger à la règle !

 

 

Quelle mission passionnante !

 

 

 

Pour la partie ENCOMBRANTS, c'est tout aussi délectable à lire et au final, rejoint le paragraphe précédent puisque la fouille des encombrants devra être effectuée par nos policiers pour qu'ils puisse découvrir les acteurs de ces dépôts sauvages et les verbaliser sans merci !

 

Devons-nous développer la partie CARTONS ET EMBALLAGES qui au final revient exactement au même que les autres points soulevés ?

 

"La verbalisation systématique" sera faite...

 

Voilà qui va occuper nos policiers à cette grande mission de salubrité une bonne partie de la nuit !

 

Que dire de la suite..

 

À faire pleurer nos agents qui ont embrassé la profession pour ce qu'elle implique :

 

Veiller à la salubrité, certes, mais aussi à tranquillité et à la SÉCURITÉ publique, les deux grands points oubliés par la mairie..

 

La protection des administrés est affaire d'État selon le maire et ses "sbires" qui méconnaissent totalement l'organisation et les prérogatives d'un service de Police municipale, cantonnant les agents, pourtant volontaires et expérimentés pour certains, à des missions sans saveur, sans logique policière, leur intimant même l'ordre de détourner le regard en cas de gros problème de sécurité..

 

Il a pourtant été recruté des agents pour certains, très expérimentés en zone urbaine sensible, rompus aux résolutions de conflits en tout genre, en protection des administrés, mais ceux-ci, désabusés, se retrouve à être cantonnés aux missions "prioritaires" de la ville et sont rabaissés et invité à changer de comportement dès qu'ils font preuve "d'initiative malheureuses" pour protéger les habitants.

 

 

Avant, à Annemasse, nos policiers municipaux étaient appelés la "police des fleurs",

Maintenant c'est  la "police des poubelles" !!!!! 

 

C'est pas moi qui le dit, c'est très officiel SIM en ne relatant que les seules missions dignes du statut de la Police Municipale d'Annemasse au regard du Maire.

 


 

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

Pierredesavoie. 25/04/2013 08:58


Et les ordures place de l'hotel de ville, leurs enlevements c'est pour quand ?


J'en profite pour saluer l'action des CRS dans le quartier du BROUAZ la semaine derniere,il était plus que temps,je les invitent avec la PM a la porte ouverte de la FERME DE NICOLAS samedi !


Pierre.