Annemasse : Forte pression fiscale sur les propriétaires avec une Taxe Foncière qui a augmenté de 27 % en 5 ans !!!

Publié le par Anne Michel

http://referentiel.nouvelobs.com/file/4445898.jpgAlors que tu traînes les pieds jusqu'à la date limite du 15 octobre prochain pour établir ton chèque en règlement de ta taxe foncière, notre quotidien local publie une étude de l'Unpi portant sur la forte augmentation de la Taxe Foncière.

 

 

 

Il a été relevé une évolution globale de la taxe foncière (taux du bloc communal + taux départemental) de 2006 à  2011.

 

L’observatoire UNPI des taxes foncières analyse les taux d’imposition 2011 et mesure l’évolution de la taxe foncière entre 2006 et 2011 pour des propriétés qui n’ont subi aucun changement.

 

L’observatoire UNPI distingue l’évolution des taux du bloc communal (taux d’imposition communal +, le cas échéant, taux d’imposition intercommunal) et celle des taux du bloc “supra communal” (département aujourd’hui, et anciennement département + région).

 

L’observatoire des taxes foncières tient compte, dans ses calculs, des actualisations annuelles des bases d’imposition intervenues entre 2006 et 2011 (soit une hausse d’environ 9,43 %).

 

 

On retrouve dans le top 50 des communes de la Haute-Savoie où la taxe foncière a le plus augmenté "bien entendu" la Ville d'Annemasse avec une  hausse de 26,78 % sur 5 ans !

 

 

Le quotidien local nous indique que les hausses de la Taxe Foncière représente plus de deux fois l’inflation.

Entre 2006 et 2011, la taxe foncière a progressé en moyenne de 20,94 %, ce qui pousse les propriétaires-bailleurs à demander aux collectivités locales un “blocage” des augmentations de taux.

 

 

Des disparités importantes

En réalité, la moitié de la hausse provient de l’État qui fixe, lui, les valeurs locatives et détermine l’évolution des bases servant à calculer cet impôt. Toutefois, selon l’étude de l’UNPI qui a pris en compte les 36 000 communes de métropole et de Corse, les écarts d’une ville à l’autre restent importants. À Dijon par exemple, la taxe foncière représente l’équivalent de deux loyers encaissés pour un propriétaire bailleur. À Grenoble, deuxième ville la plus chère de France après Amiens, c’est même 2,5. Les Parisiens, malgré une forte hausse depuis 2009, s’acquittent d’une taxe qui représente au plus la moitié d’un loyer.

 

 

Pourquoi une telle hausse ?

Cette hausse depuis cinq ans s’explique essentiellement par la disparition de la taxe professionnelle, le gel des dotations d’État aux collectivités et des baisses de recettes sur la taxe d’habitation, calculée en partie sur les revenus donc victime de la crise. Les mairies et les départements ont compensé en rehaussant la taxe foncière qui touche les propriétaires. “La limite est atteinte dans beaucoup de communes. Les collectivités ont besoin de nouvelles ressources propres plus dynamiques”, constate l’association des petites villes de France (APVF).

 

 

Quelles autres solutions ?

Pour compenser cette stagnation des revenus des collectivités locales, l’UNPI estime que les communes devraient autoriser davantage la construction de logements neufs, ce qui élargirait l’assiette de base.

Mais le crédit est serré et les jeunes ménages préfèrent reporter leurs acquisitions face à la crise et à la précarité de leurs contrats.

 

 

Un répit en 2013 et 2014 ?

Augmentation fatale ?

Les deux années à venir devraient apporter un répit. La taxe foncière 2013 tombera en octobre, le vote des taux pour 2014 en janvier ou février 2014.

 

Et en mars 2014, il y aura les élections municipales !

 

 

 

 

Indignons- Nous face à cette hausse et à cette pression fiscale constante qui pèsent sur les Citoyens d'Annemasse !!!

 

 

 

 

Demain la Droite à Annemasse, c'est Possible !

 

 

 

 


 


Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

clovis simard 15/10/2012 23:42


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.5- THÉORÈME JACOB. - La Conscience et ses degrés.

Elisabeth Tessier. 13/10/2012 09:21


En effet les munispales de 2014 vont reserver bien des surprises,je viens d'avoir des bonnes infos confirmés par l'au delà.....A RETENIR :


-DUDU bien evidement repart MAIS comme tout bon marxiste avec une équipe purgée des éléments suspects,c'est a dire dans un langage commun AVEC une équipe de militants pur sucre !


-L'épicier de nouveau téte de liste avec ses anciens soutiens a la brillante réussite de ces 35 derniéres années,avec la parité les places dans les six premiers vont se monayer trés chéres....


-Fait nouveau une liste bleue marine est en cours de constitution et avec les derniers événements tant locaux que nationaux je ne doute pas un instant de la finalité,premiere réunion la semaine
prochaine.


-Déja 3 listes,plus deux en gestations,sans soutien de partis politique,trés locale une dissidence décue du maire actuel plutot coté sud et l'autre jeune et ambitieuse de la société civile qui
pourrait créer la surprise.


Voilà pour le week-end !


Elisabeth.

Annemassien d'abord 12/10/2012 18:45


Le maire s'en fout et s'en contrefout ,il n'habite pas sa commune il encaisse c'est déja pas mal...., bénito non plus d'ailleurs, pas plus que le premier adjoint et beaucoup d'autres, combien



d'adjoints habitent cette ville ?




Combien dans l'opposition crêchent à Annemasse ? l'assureur et le carossier avec, ils sont à Annemasse pour la parade et le baratin, allez de l'air et laissez les vrais Annemasiens aux
manettes
de cette ville, qu'ils soient blancs ou noirs,de gauche ou de droite, boudistes, musulmans ou autres MAIS QU'ILS HABITENT LA VILLE QU'ILS OU ELLES sont censées gérer, celà devrait être
obligatoire.

En 2014 les surprises vont être de taille, cette ville va virer ces bons à rien vite fait bien fait, une nouvelle ère va s'ouvrir c'est certain, où ces parvenus n'auront plus leurs place.


Annemassien d'abord.