Annemasse : Commémoration du 08 mai : "Chercher ce qui vous unit plutôt que ce qui vous divise."

Publié le par Anne Michel

cérémonies du 8 mai présence

En ce jour du 08 mai, en me rendant devant le Monument Aux Morts de notre Ville d'Annemasse avec Matthieu Menard, j'ai pensé à tous les combattants de ces sombres années qui, ainsi unis par un même idéal, nous ont permis d’être au rendez-vous de la Victoire.

 

 

Je me suis aussi rappelée  cette idée qui dictait la conduite de ce symbole de la Résistance que fut Jean Moulin :

 

 

"Chercher ce qui vous unit plutôt que ce qui vous divise."

 


ceremonie-8-mai-002.jpg

 Mr Gilbert RIZATTO, Président des Associations des Anciens Combattants- UFAC - ULAC

 

 

La date du 8 mai 1945 que l’on commémore aujourd’hui marque la fin d’une immense tragédie humaine.

 

 

Plus de 60 ans après le 8 mai 1945 nous sommes toujours aussi ardents pour évoquer ce qu'a été la seconde guerre mondiale pour la France et pour l'Europe.

 

Tout simplement parce que nous sommes et nous serons toujours débiteurs de celles et ceux qui ont répondu alors à l'appel de la Nation, qui ont fait leur devoir, qui se sont engagés pour relever le pays, lui assurant sa place et son avenir dans le Monde.

 

ceremonies-8-mai-2013.jpg

Le sens du Devoir, l'esprit de solidarité et de fraternité, l'abnégation et le courage ont constitué le socle de la Résistance extérieure et intérieure.

 

ceremonie-8-mai-005.jpg

 

Ce sont ces valeurs, portées par tant d'hommes et de femmes qui ont permis à la France d'être présente à Berlin le 8 mai 1945 pour recevoir la capitulation de l'Allemagne nazie.

 

Devant les Monuments Aux Morts,

 

La France rend hommage à toutes les victimes emportées par cette tragédie et qui n’ont pu vivre ce jour de liberté.

 

La France exprime sa gratitude à ceux et celles qui, chacun à leur manière, ont dit « NON » à l’ennemi.

 

La France renouvelle sa reconnaissance à tous ces soldats venus d’au - delà des mers pour sauver la Liberté.

 

 

ceremonies-depot-de-gerbes-2.jpg

 

Les conflits naissent souvent de l’ignorance de l’autre.

 

Du repli sur soit naît la tentation de développer sa propre vérité puis de la rendre peu à peu hégémonique.

Le nazisme a créé une réalité que l’on sait : la dénomination de la force et de la peur, l’enrôlement et le travail forcés, les camps de concentration et d’extermination... Une réalité qui s’est écroulée au milieu de ruines, dans le fracas des armes.

 

La capitulation de l’Allemagne Nazie, le 8 mai 1945 est gravée dans la mémoire de tous les peuples. Elle signifie la fin d’une immense tragédie et la défaite d’une idéologie barbare.

65 ans après cette journée hautement mémorable, La France se souvient, de ses enfants tombés au champ d’honneur et de toutes celles et de tous ceux qui payèrent de leur vie, le prix de la liberté.

 

 

En allant aux Commémorations du 08 mai 1945, j'ai voulu leur rendre, aujourd’hui un hommage empreint de gratitude et d’émotion.

 

J'ai pensé au Général de Gaulle et à tous les combattants de ces sombres années qui permirent d’être au rendez - vous de la Victoire.

 

J'ai pensé aux Français Libres et aux Résistants de l’Intérieur, aux Déportés, aux Prisonniers et aux internés, aux blessés, aux veuves et aux orphelins, à nos compatriotes contraints au travail en pays ennemi et aux réfractaires. "

 

 

Plus jamais ça !


Ce sont trois mots résonnent encore en chacun de nous. La tragique entreprise hitlérienne, fondée sur la haine, la xénophobie, conduisit au massacre organisé, planifié, calculé de millions de juifs, tsiganes, opposants politiques et entraîna des millions de morts dans les combats.

 

Plus jamais ça !

 

" Cette phrase, cri du cœur, de joie et de colère mêlées, retentit en France quand, le 8 mai 1945, est signé à Berlin l’acte solennel de capitulation qui met fin à la seconde guerre mondiale.

 

Ainsi prenaient fin ces années de terreur, de souffrance, de douleur, de spoliation irréparables. "

 

 

Aujourd'hui le Devoir de Mémoire est indispensable!

 

La Ville d'Annemasse, a l'immense honneur d'avoir une jeune femme de 16 ans, Audrey Beaumont, Prix national du Civisme et de Dévouement et Porte-Drapeau pour perpétuer ce Devoir.

 

Audrey-Beaumont.jpg

Se souvenir pour ne Jamais Oublier !!

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

LOUANCHI 24/05/2013 08:32



lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012 sur
radio-alpes.net