Fidélité en mes convictions, aux électeurs et aux co-listiers

Publié le par Anne Michel

Yves GALLARD, journaliste  du journal "Le Messager" suite à l'annonce du départ d'un des co-listiers du Groupe "Pour Annemasse"  lors du dernier Conseil Municipal m'a contacté afin de connaître ma position sur les lignes de l'Opposition nouvellement réorganisées et sur ma vision du futur.

Vous retrouverez ci-dessous l'intégralité du billet d'Yves GALLARD.


"Les lignes se sont redessinées au sein de l'opposition municipale.
Tandis que l'UMP rapatrie ses ouailles, Anne Michel et Jean-Pierre Benoist préfèrent jouer en solo.

 

Qualifié d'« erreur » par Jean-Pierre Benoist et même de « trahison » par Anne Michel, le passage de Louis Mermet dans le camp de François Vigny laisse un arrière-goût amer à ses anciens colistiers. « J'ai beaucoup d'amitié pour Louis Mermet mais quand on est en désaccord avec sa liste, on démissionne », estime J.-P. Benoist tandis qu'Anne Michel pointe la contradiction de rejoindre un groupe qui se dit pour le projet Chablais Parc après avoir fait campagne contre ce même projet.

L'intéressé estime-t-il avoir trahi ses électeurs ?

« Je connais beaucoup de membres de l'UMP qui ont voté pour moi », répond L. Mermet en légitimant son choix. Autre raison : « Une opposition divisée fait les délices de la majorité. Et puis j'ai rejoint ma famille politique. » Sur sept membres, le nouveau groupe compte en effet cinq encartés UMP.

De la liste "Annemasse Avenir" ( en fait Pour  Annemasse), reste donc Jean-Pierre Benoist et Anne Michel qui préfèrent jouer leurs partitions en solo. Cela convient au premier, membre du Nouveau Centre, qui a une vision fédérative de la politique (« Je suis plus Girondin que Jacobin » ), refuse la discipline de groupe et estime que l'on n'obtient « aucun poids supplémentaire à être dans un groupe ».

Siéger seule n'impressionne pas non plus Anne Michel qui revendique également sa liberté de ton. Une liberté qui lui a coûté sa carte à l'UMP : interdite de parti jusqu'en 2011 pour avoir mené une liste dissidente (dans la même situation, L. Mermet a lui, été exempté de blâme) le recours qu'elle a déposé est toujours à l'étude. Et de toute façon, son exclusion sera terminée pour les élections municipales de 2014.

L'activisme d'Anne Michel dérange

 Tout en jugeant « prématuré » d'évoquer cette échéance, elle a cependant constitué une équipe d'une vingtaine de personnes autour de l'association fraîchement créée, "Annemasse Avenir". Depuis avril 2008 elle organise chaque mois une réunion de quartier. « Il faut être sur le terrain, cela ne sert à rien de faire de grands discours » , estime-t-elle. Son activisme, en particulier le blog qu'elle anime, dérange parfois. Et pas seulement Robert Borrel et Christian Dupessey. Tout en défendant sa liberté d'expression, L. Mermet juge maladroits certains de ses propos et y voit un «  problème d'ambitions personnelles ». Car tout est là.
Les unions créées pour les élections sont désormais caduques et entre deux scrutins, chacun affine sa légitimité pour remporter la mise. Et tous insistent pour dire qu'il faut éviter l'éparpillement des listes qui a peut-être coûté la victoire à la droite. Voilà au moins un point qui met tout le monde d'accord"

Yves Gallard

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

louis 16/08/2009 16:06

bonjour anne j'essaie de développer des thèmes pour une écologie réalistes et concrète proche des citoyens qui me semble être est la meilleur réponse pour le coté écologique .quand je parle de concret c'est vraiment changer nos villes avec un budget serré et peu extensible .chaque citoyens doivent respecter leur ville et leur environnement.les équipes municipales doivent développer un programme ecologie/économie/emploi/social et touristiques voir régionalisant et d'unité de la nation avec chaque communauté et les différents points de vue des citoyens en les rassemblant dans un projet : la vie du peuple d'abord, le cadre de vie et le cadre économique et touristiques dont l'égalité dans une ville pour la tranquillité, le calme et une ville paisible et en développement régulier pour des emplois durables (tertiaires, commerces, tourismes, écologie, entreprises non dangereuses ou non polluantes voir dans l'associatif et le social.)voici quelques mots intéressants je te souhaite un bon apres midi louis

GERARD 16/06/2009 07:49

Mon pere etait un tres bon soudeur,et bien moi je n'ai jamais réussi a faire une soudure correct !Misere !!!!!!!!!Pas facile le metier de journaliste,heureusement que mr Gallard l'a choisi sinon il n'y avait pas d'article,tres bon journal,je suis abonné et l'article est plein de bon sens,pas la peine de chercher midi a quatorze heures,comme disait un intervenantmeme les élus ne savent plus sur quelles listes ils étaient...........Quand a leurs convictions alors là c'est le néant.Mise a part quelques uns  dont madame Michel.Gerard A.

bob l'éponge 15/06/2009 23:21

Je n'ai pas dit que cet article était partial, mais le journal, on ne peut pas nier l'évidence, j'ai dit que j'était tolérant, mais ma fille qui a fait des études de journalisme m'a confirmé que la première chose que l'on apprend c'est la vérification des sources! il ya une charte !

Anne MICHEL 15/06/2009 22:55

 merci Lilou de poser la question ?Nous attendons tous une réponse avec impatience. 

ALAIN D. 15/06/2009 20:34

Tu sais LILOU,pour espérer remplacer le maire actuel il ne suffit pas d'avoir une cartedu parti et faire du blalbla a quelques semaines de l'élection ce qui est la spécialitéde la "droite" Annemassienne,il faut travailer et encore travailler sur le terrain,faire des propositions concretes que les électeurs attendent ce que nous faisons depuis un an maintenant et nous allons continuer de plus belle,laissons les spécialistes du prétoir a leurs ministere et occupont nous de construire un avenir pour cette ville qui pour l'instant en est privée,Fait nous part de tes idées elles sont les bienvenues,toutes les bonnes volontés doivent etres prises en compte.Alain.