Le Messager titre : "Ambiance électrique au dernier conseil municipal"

Publié le par Anne Michel

Article du Journal "Le Messager du 04 juin 2009"

Jeudi 28 mai, les élus de l'opposition et ceux de la majorité se sont affrontés verbalement.
À tel point que le maire a dû suspendre la séance pour que chacun retrouve son calme.

 

.. Ambiance.

On  s'attendait à une séance courte et sereine en raison d'un ordre du jour peu chargé comportant seulement sept points. Mais il n'en fut rien...
Dès l'entame de la séance en effet, Louis Mermet a demandé la parole et lu un communiqué au nom de l'opposition (exception faite d'Anne Michel et de Jean-Pierre Benoist). Dans celui-ci, l'élu évoque deux points : l'aménagement de Chablais-Parc et la lecture de la lettre de Robert Borrel lors du précédent conseil.
Sur le premier volet, l'élu estime que « soit les permis de construire délivrés sont conformes à la réglementation et alors les recours seront rejetés ; soit ils violent la réglementation en vigueur et ils seront alors annulés. (...) Ne commencez pas à vous défausser de votre responsabilité en cas d'échec du projet », a-t-il conclu. Sur le second point, alors qu'il n'est « ni acteur, ni spectateur de la blogosphère », L.Mermet a toutefois rappelé que « la liberté d'expression est absolue et qu'elle n'a pour seule limite que la diffamation et l'injure » avant de conclure : « Mme Michel a opté pour une démarche personnelle, refusant de souscrire à une discipline de groupe. (...) Au surplus, il ne vous a pas échappé que Mme Michel démontrait exactement le contraire de ce qu'elle veut dénoncer. » Sic...
Cette dernière a alors pris la parole à son tour : « Non, M.Borrel, les blogs de l'opposition démontrent et justifient une autre vision que celle de la propagande de la municipalité. (...) J'ose espérer que vous trouverez une solution afin que cesse d'être publiés les propos mensongers de votre majorité aussi bien dans le JIM que sur le site de la mairie. »
Des propos qui ont provoqué une réponse immédiate de l'intéressé. « J'ai bien l'intention d'empêcher les dérapages de façon définitive » , a-t-il expliqué avant d'ajouter : « On peut se tromper et il est possible qu'Anne Michel soit mal informée, sinon, elle ment ! Mais je le jure, si cela se reproduit, je vous emmène au tribunal et je prends Mes Mermet et Benoist pour défendre l'agglomération ! »

 Alors qu'une coupure d'électricité - après une coupure de micro alors que l'opposition avait la parole - fait dire à Jean-Pierre Benoist que « c'est de la censure électrique », les hostilités ne font que débuter puisque ce dernier - arrivé en retard il est vrai - coupe alors la parole au maire qui, excédé par le comportement de la minorité, interrompt la séance à 19 h 15 pour cinq minutes et afin que les esprits s'apaisent. Des esprits qui se sont effectivement apaisés puisque l'opposition n'a plus jamais repris la parole pour commenter l'ordre du jour. Jusqu'au prochain conseil
...Steve Blanc

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

jean-marc 04/06/2009 21:18

La cortoisie n'est pas leurs fort car le 28 MAI c'est la journée internationale pour la sante des femmes !Allez de l'avant madame Michel,pour une fois que quelqu'un leurs dit les quatres vérités on ne va pas s'en plaindre,avec tout ce qu'ils nous coutent ces présidents et vice présidents,ils osent encore venir pleurer des qu'ils sont contrariés,nous sommes un petit groupe et nous avions votés pour vos concurents qui vous ont "bien" soutenus,et bien maitenant on va vous faire de la pub !Et ont va vous soutenir pour les prochaines échéances.Au plaisir de vous rencontrer.Jean-Marc D.