Annemasse, Ton univers politique impitoyable : Mensonges, Intimidations,...

Publié le par Anne Michel

Suite à la publication du billet daté du 18 avril 2008 sur le centre nautique visible en cliquant sur ce lien Quand la Municipalité ne gère pas "en bon père de famille": le cas du Centre Nautique, nous avons eu le droit depuis plus d'un mois à toutes les interprétations, les leçons de moral, les accusations, les mensonges et autres "impostures" sans oublier bien sûr les menaces de procédures judiciaires.

 

Dans ce billet, je disais que « les Annemassiens avaient payé certains équipements sportifs devant lesquels vous constaterez que des panneaux intercommnunaux ont été apposés.

Cela signifie que nous avons payé des équipements qui aujourd'hui ne nous appartiennent plus ».


Cette phrase a été sortie judicieusement de son contexte par Monsieur BORREL dans le but de créer de toute pièce une polémique et ainsi détourner l'attention du public sur LE SUJET du billet, à savoir le centre nautique, son manque d'entretien par les différentes Municipalités socialo-communistes en place depuis 1977 ainsi que le coût des travaux de remise en état représentant pour un montant approximatif de 17 millions d'Euros, "travaux à la charge des Annemassiens avant transfert à l'Agglo".

 Cette phrase n'était qu'introductive au texte qui allait démontrer que le transfert du Centre Nautique à l'Agglo allait coûter de l'argent aux Anneamssiens.

Cependant, force est de constater que les propos taxés de "répréhensibles" par les uns, et de "mensongers"  par le sautres se trouvent confirmés et développés dans un billet publié sur le blog de Erebus ici et repris sur le blog de Jean-Pierre BENOIST ici.
Du terrain bâti (donc construit et payé par les Annemassiens) a été vendu au prix des terres agricoles.
 
Revenons à présent au Conseil Municipal du 28 avril 2009 au cours duquel en fin de séance Monsieur le Maire nous a fait lecture d'une lettre qu'avait rédigée Monsieur BORREL, absent de la séance dans laquelle le conseiller municipal de la majorité
s'offusquait «des impostures et des mensonges répandus auprès du public annemassien par les blogs de l'opposition.»

 

Dans cette lettre, Monsieur BORREL sort tel un lapin d'un chapeau des citations en prétendant qu'elles figurent sur le blog Annemasse Avenir.

C'est ainsi que nous pouvons lire que : « Je vous fait une seconde proposition, telle qu'elle figure dans le blog ; pas de rénovation de la piscine d'Annemasse, mais construction par l'Agglo d'une piscine neuve « en bord d'Arve », comme suggéré, ou ailleurs. l'Agglo acceptera volontiers.

Vos contribuables, par contre, seront sans doute dépités de devoir payer pour les deux établissements, c'est à dire une part importante de la piscine neuve et la totalité de la rénovation de la piscine ancienne. Ce sera le second"cadeau» qu'ils recevront de votre opposition »


Ceci est totalement FAUX et pour reprendre les propos de Monsieur BORREL, mensonger.


Je suis indignée des propos que veut me faire tenir le Président de l'Agglo.

Ceci n'est qu' imposture.


Je n'ai jamais écrit cela sur le blog.

 

C'est ainsi que lors de la séance publique du Conseil Municipal de ce jeudi 28 mai, j'ai pris la parole et déclaré par une lettre ouverte (clique ici ) en réponse aux accusations dont je fais l'objet que « jamais je n’ai écrit ou dit que je souhaitais la construction d’une deuxième piscine. Mais que si Monsieur BORREL avait su faire les réserves foncières nécessaires durant ses mandats et entretenir le centre nautique avec des réparations autres que du « bricolage », cet établissement pourrait jouer aujourd’hui pleinement sa vocation intercommunale d’une part et d’autre part ne pas coûter plusieurs dizaine de million d’euros aux Annemassiens au titre de travaux de rénovation. »

S'agissant de la mise au point sur le centre natique, j'ai conclu en mettant à son compte  le cadeau financier laissé aujourd'hui aux administrés Annemassiens : "Le cadeau , c’est vous qui le faîtes aux Annemassiens."


Monsieur BORREL, dans sa lettre continue en supputant que j'aurai fait allusion à l'EBAG.

 

Encore faux Monsieur le Président de l'Agglo :

L'EBAG, me semble t-il n'est pas un établissement sportif. Or dans mon billet je ne parle que d'établissement sportif

Je n'ai par conséquent pas pu parler de l'EBAG dans le billet du 18 avril.

C'est ce que j'ai déclaré lors de la séance du conseil municipal et toujours lisible sur la lettre ouverte annexée.


L'affaire n'en reste pas là.

 

Le journal "Le Messager" publie un article le 14 mai 2009 suite au conseil municipal du mois d'avril dans lequel Robert BORREL revient sur le billet du Centre Nautique publié sur ce blog.



On y constate que des remarques désobligeantes, non dignes d'un Homme politique, et erronées sont lâchées en parlant « des bâtiments sur lesquels les panneaux de l'Agglo sont apposés », Monsieur BORREL indique que ces bâtiments appartiennent à l'Agglo car ils ont été payés par l'Agglo, et indique que ses collègues de l'Agglo sont indignés par les « accusations de vol et de malhonnêteté dont ils sont l'objet « et que quand on fait de la politique, on le fait bien, Sinon , on n'en fait pas!»

 

Mais Monsieur BORREL , vous ne nous parlez pas du prix auquel non Annemasse Agglo mais la 2C2A a acquis le gymnase du Salève pour reconstruire.

Je vous invite à vous rendre sur le billet de Erebus (Airbus) qui démontre les conditions de cession du « gymnase » du Salève : "les prix en question n'ont ni été inventés ni sortis d'un chapeau, ils ont été relevés sur le procès-verbal  municipal du 17 février 2005 qui établissait que le prix au m2 serait de 37,32 € pour une surface d'environ 5 650 m2.
Pour être totalement complet, le 1er juin 2007 l'agglo dont vous êtes le Président, faut-il le rappeler, publiait un dossier de presse dans lequel entre autre on pouvait lire que le prix des terrains vendus était de 210 000 € nous sommes bien dans cet ordre de prix.
A titre accessoire je rappelle que le prix de vente annoncé concernait des terrains bâtis ce qui nous fait dire que ce prix est très largement sous-évalué".


Dans l'article du Messager sont repris les propos du courrier de Robert BORREL, (propos toujours non démentis malgré le fait que ceux- ci soient mensongés car je le redis, ils n'ont jamais été prononcés et écrits sur ce blog) selon lesquels j'aurai fait la proposition suivante : pas de rénovation de la piscine d'Annemasse, mais construction par l'Agglo d'une piscine neuve «en bord d'Arve
», comme suggéré, ou ailleurs».

 

Lors de la séance du conseil municipal du jeudi 28 mai, je suis revenue sur les accusations de Monsieur BORREL et le sujet principal à savoir celui du Centre Nautique.

 

C'est ainsi que lors de la lecture de ma lettre ouverte j'ai indiqué que :

«  Je tiens maintenant à préciser que le billet du blog Annemasse Avenir dont il est fait référence et dont je suis l’auteur n'a jamais eu pour but d’accuser vos collègues de l'Agglo de vol et/ou de malhonnêté.


Peut-être me suis-je mal fait comprendre.

Il est vrai que je n’ai pas eu la chance de vous avoir comme professeur de français, ceci expliquant cela sans doute.


Vouloir me prêter de tels propos n’avait que pour but de noyer le poisson sur l’état du centre nautique démontré dans le billet et complété par de nouvelles informations et surtout le coût financier de sa remise en état, coût qui sera financé par les Annemassiens
car « Monsieur BORREL, vous ne pouvez en aucun cas nier avoir laissé le centre nautique se dégrader,  ni avoir fait la moindre réparation importante durant des années.


Pour preuve, lors du conseil municipal du 22 juin 2006 il était porté à l'ordre du jour la "Réparation du bassin intérieur"'.

Vous avez déclaré : « Ah, oui. Le bassin intérieur perdait 130 m3 d'eau par jour, il fallait donc bien faire quelque chose. »

Et plus loin de dire .... "Là, il s'agit de bricolage »

 

En 2002, la Ville avait lancé une première étude de faisabilité pour la réhabilitation et la modernisation du centre nautique

Les travaux d'aménagement n'ont finalement pas été retenus.


Fin 2006, vous vous intéressez à nouveau au centre nautique.

Un accord stipule que «la Ville d'Annemasse prend en charge la restructuration du centre nautique, centre qui sera ensuite remis à l'intercommunalité qui en assurera le fonctionnement. »


En novembre 2007, un pacte politique pour une communauté d'Agglo est signé.

Dans celui-ci page 9 s'agissant du centre nautique : l’engagement est clair : «Transfert de compétence à l'issue des travaux de rénovation financés par la Ville d'Annemasse »

 

Le coût des travaux avoisine les 17 millions d'euros.

 


Je suis revenue sur le rapport technique :


"Aujourd'hui, à travers la lecture d'un rapport technique réalisé en mars 2008, nous découvrons l'état dans lequel se trouve le centre nautique. 
"Nous n'avons pas observé de joint de dilatation ou au niveau des gradins ou en façade.

Les murs pignon ne sont pas isolés thermiquement. Un bardage acoustique habille les murs à partir de 2 m de hauteur jusqu'au plafond acoustique. Des condensations dues au manque d'isolation sont visibles sur les murs pignons.

 

La structure visible, support de la toiture de la halle bassin présente quelques désordres :

 

      - le béton d'enrobage a éclaté par endroits, surtout en pied de poteaux. Les aciers sont apparents et complètement rouillés par manque d'enrobage,

      - des fissures anarchiques en mur pignon en plusieurs endroits. Ces fissures sont dues à plusieurs phénomènes : absence de joint de dilatation dans la halle bassin, absence d'isolation des murs pignons et probablement, non prise en compte des dispositions de ferraillage en zone sismique. Ces fissures sont visibles uniquement de l'extérieur."
      
Enfin, s’agissant de votre formule de politesse, lue dans le journal dans le Messager à savoir : « Quand on fait de la politique, on le fait bien. Sinon, on n'en fait pas ! »

Je vais vous dire Monsieur BORREL, sans aucune polémique qu’il est très facile de faire des petites phrases de ce type mais que l’exemple de l'accueil des gens du voyage durant ces 10 derniers jours sur le stade du Perrier à défaut d'emplacements pourtant prévus par la loi démontre que tout n’a pas été fait par votre majorité présente et passée afin de remplir des conditions d’accueil acceptables.

 

Je finis avec une citation de Winston Churchill


"Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l’avenir et qui, par la suite, est également capable d’expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l’avait prédit."


 

J'ai profité de cette mascarade pour dénoncer, toujours lors du conseil municipal du 28 mai, les mensonges de la Majorité, présents aussi bien sur le site de la Mairie que sur le JIM :

 Extrait de la lettre ouverte :

"Dans votre lettre du 21 avril, lue par Monsieur le Maire lors du Conseil Municipal du 28 avril, vous dites vouloir faire une déclaration sur les impostures et les mensonges répandus auprès du public Annemassien par les blogs de l'Opposition.

 

« Vous signalez également que le blog permet d'affirmer les choses les plus extravagantes.»

 

Non, Monsieur BORREL,  les blogs de l'Opposition démontrent et justifient une autre vision que celle de  la "propagande" de la Municipalité.

 

Par contre je suis d'accord  pour  que des moyens juridiques soient enfin trouvés afin que cessent d'être diffusés des mensonges.

C'est ainsi que j'ose espérer que vous trouverez  une solution afin que cesse d’être publiés les propos mensongers de votre majorité aussi bien dans le JIM , que  sur le site de la Mairie ou tout autre support.

 

A titre d'exemples non exhaustifs :

 

- Nous pouvons relever  les mensonges diffusés durant toute l'année 2008 dans le JIM    annonçant aux Annemassiens la vente effective ou la vente imminente des terrains du Brouaz pour le futur Hôpital privé alors que le compromis n'a été signé que le 24 mars 2009,

 

- Nous  pouvons également relever les propos de Monsieur le Maire qui affirmait dans un billet publié le 08 novembre 2008  sur le site E Casino's Weblog «Nous n’en sommes pas à augmenter les impôts parce que les recettes du casino baissent ! » alors que lors du conseil municipal du mois de mars, Monsieur le Maire a fait voter par sa majorité une augmentation générale des impôts.

 

- Nous pouvons encore relever les mensonges relatifs au 70.000 € prévus pour la réfection de la clôture du Parc de la Fantasia dans le budget 2007 et annoncés comme principale réalisation sur le site de la Mairie alors qu’il n’en est rien sur le terrain

 

J'arrêterai là ce soir pour l'inventaire des mensonges municipaux."

 

 
Propos repris dans le Dauphiné Libéré du 30 mai 2009 :




N'est-il pas plus facile de voir la paille dans l'oeil de son voisin, que la poutre dans le sien ?

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

MANU. 07/06/2009 17:26

"VOUS AVEZ JURIDIQEMENT TORT PARCE QUE POLITIQUEMENT MINORITAIRE"Tout est dit dans cette phrase qui illustre bien la situation dans ce conseil,pres de trente années plus tard toujours les memes dictats.C'est bien vrai PAUL,il serait bien temps de renvoyer ce beau monde parfaire leurs théories d'un autre age.Salutations.MANU.

Paul 07/06/2009 10:00

Bravo d'avoir le courage de dénoncer ce que de nombreux annemassiens ne veulent pas mais surtout ne peuvent pas savoir.Quand on comportement de Mr Borrel, il a presque 30 ans de retard, rappelez-vous en 1981 après la "grande victoire" de la gauche quand le député PS Laignel déclarati a la tribune de l'assemblée : "vous avez raision, mais vous aurez toujours tort car vous êtes minoritaires.....". Une belle image de la fraternité sociale et de la démocratie que nous perpétue ce stalinien........Alors, je vous dis, continuez, ne vous laissez pas intimider par les phrases assasines de l'ancien professeur aux multiples revenus mais a la petite vision......Ce n'est qu'avec des personnes comme vous, qui ont et auront le courage et la ténacité qu'un jour nous arriverons a balayer cette équipe, mais il restera alors a éponger les dettes et a les écouter gémir dans leur coin, du genre "voyez la droite revient et les impôts augmentent.....".Je vous soutiens.

Henri-Claude GUY 04/06/2009 18:43

L'électron libre (dans l'espace!) a une fois de plus perturbé la sérénité du grand ohm. C'est notre association qui, le 30 mai 2007, lors de ses observations sur le PLU avait suggéré de faire le parking (actuellement creusé sous la Place de la Libération) en lieu et place de ce centre nautique. Nos arguments étaient fondés sur la vétusté de cet équipement, du coût de remise en état qui à lui seul valait la moitié d'un neuf et de l'emplacement  au confluent de la route de Bonneville et d'Etrembières, à l'entrée du centre ville qui nous semblait idéal pour un parking. Il ne fallait surtout pas déroger à la règle sacro-sainte par une remise en question du projet de boucles de circulation, quitte à faire venir les voitures dans le centre. Proposition qualifiée de loufoque par notre grand ohm, faite par des gens qui ne comprennent rien à rien. Et tant pis pour tous ceux pour qui cette proposition méritait plus ample réflexion, ils rejoignent ainsi la bande de bouchés à l'émeri, incroyable le nombre qu'on est!La cohérence n'est vraiment pas le fort de nos élus aux manettes. Si un centre nautique est de la compétence de l'agglo, à elle de le financer et les 10 M€ du siège pourraient être une première tranche du financement. C'est moins clinquant qu'un Palais mais le nombre de bénéficiaires seraient de beaucoup supérieur.Pour reprendre un bon mot de Raymond Devos: " payez! payez pour nous!" L'agglo ne connait pas la crise.

pierredesavoie 03/06/2009 20:10

ANNE bonsoir,C'est vraiment DALLAS ici,entre les coups tordus de JR,l'avocat toujours perdant,et les délires de la SUE ELLEN des taxis un vrai film,mis a part que la scene a des allures moscovites,meme les menaces comme au bon vieux temps des proces staliniens,on rerssort les vielles recettes,retour aux fondamentaux,le naturel a reprit le dessus.Quand aux judas de la soi-disant opposition qui hurlent avec la meute,c'est un peu comme il y a 60 ans,en 39 tous petainiste et en 45 tous gaulliste !Si ils croient qu'ils vont gagner la mairie avec de telles méthodes,dans un sciecle ils seront encore a quémander 1 page dans le jim.........Ils fallaient assez qu'ils se fendent d'une lettre d'allégeance au grand maitre,parce qu'a 30 contre une c'etait pas assez,on rameute les adeptes de la gamelle et l'agglo et les menaces de tribunal.....Tu doit vraiment les géner ces braves gens,c'est plutot bon signe et la preuve que tu est sur la bonne voie !37 euros le metre en plein centre ville c'est bien le juste prix,aussi juste que 66 un peu plus bas,un peu comme a LA PAZ en BOLIVIE,plus tu descend plus c'est cher,c'etait  parait il la seule ville avec cette particularité et bien ANNEMASSE a rejoint LA PAZ ! Toujours pas de nouvelles du compromis,c'est vrai qu'il faut mieus parler d'autre choses,les travaux devaient commencer dans quelques semaines encore une vérité a la poutine.On a pas fini d'entendre parler de cette affaire loin d'etre terminée.Pour finir avec cette lamentable histoire et comme dise mes collegues de l'autre cotés de la méditérannée que je salut aux passage,laisse pisser le mouton.......UN PEU DE SAGESSE ORIENTALE NE FERAIT PAS DE MAL A CES PROCEDURIERS.Je te souhaite beaucoup de courage et encore félicitations pour ta sincerité et ton honneteté,elle en sera récompensée dans un avenir proche.PIERRE.

Anne MICHEL 03/06/2009 07:59

Bonjour,

Merci Odile pour ce soutien et soyez rassurée je vais maintenir le cap durant tout mon mandat.

Je viens de recevoir ce matin une correspondance qui me touche tout particuièrement car elle provient de quelqu'un d'une grande qualité et que je respecte tout avant tout.Il est écrit me concernant : "vous avez la "malchance" d'être honnête et droite et par conséquent vous êtes ouverte à toutes les attaques".
Pour reprendre sa conclusion, je dirai tout simplement : je ne baisserai jamais la tête pas plus que les bras.

Soyons forts tous ensemble durant le mandat offert par nos électeurs et travaillons avant tout pour les Annemassiens.

Anne