Commémoration du 64ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945

Publié le par Annemasse Avenir

 Commémorer le 8 mai, ce n'est pas seulement commémorer la fin d'une guerre terrible mais c'est aussi commémorer l'écrasement du nazisme, l'idéologie la plus barbare que l'humanité ait pu connaître.

Voici quelques images de la cérémonie :


Les faits historiques :

Le 7 mai 1945, à 2h41, l'acte de capitulation allemande est signé à Reims. Les combats doivent cesser le 8 mai à 23h01. La nouvelle est communiquée officiellement le 8 mai à 15h00.
Le lendemain, 9 mai, à 0h16, la capitulation générale est signée à Berlin. En effet,l es Soviétiques, maîtres de la ville depuis le 2 mai, estiment que la capitulation de Reims n'est qu'un acte préliminaire. La France, signataire aux côtés des Alliés de ces deux actes, est représentée à Reims par le général Sevez, à Berlin par le général de Lattre de Tassigny. La reddition sans conditions de l'Allemagne nazie met fin en Europe à un conflit de six ans qui a fait plusieurs dizaines de millions de morts. Le 8 mai, à 15h00, les cloches de toutes les églises sonnent officiellement la fin de la guerre tandis que le général de Gaulle en fait l'annonce radiophonique. La population laisse éclater sa joie.

Ce matin, à Annemasse, nous avons commémoré le 64 ème anniversaire car nous ne devons jamais oublier les atrocités qui se sont déroulées durant la Seconde Guerre Mondiale



 

Le député Claude BIRRAUX était présent à cette cérémonie au cours de laquelle des jeunes collégiens ont lu des témoignages plus dramatiques les uns que les autres de déportés.



 























Article du Dauphiné Libéré du 09 mai 2009

Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

Yann 10/05/2009 20:44

Bonjour Madame,

Je vous pose ici publiquement cette question: ne peut-on pas associer les triangles roses à cette journée du souvenir de l'abjection nazie ?. Il serait temps, en 2010, de permettre à une association homosexuelle d'y participer, afin que toute les victimes de la barbarie soient représenter car il n' y a pas de "bonnes" ou de "mauvaises" victimes aux yeux de la justice humaine et de Dieu. Il n'est jamais trop tard, pour bien faire, vous le savez... je suis convaincu que la souffrance partagée aussi par les homos de France dans ce sinistre chapitre de son histoire, "mérite" que la collectivité, sans discrimination, de races,d'idées politiques, de sexes,ou d'orientation sexuelle,les y associe enfin. Je vous dit ceci, sans esprit de polémique, aucun. Seule ma conviction en les droits de l'homme de ce pays, si chers à mes yeux, m'anime depuis toujours. Mes respects, à votre disposition et merci à vous. Yann

pierredesavoie 08/05/2009 20:39

BONSOIR Anne,

Le nazisme et le communisme sont bien les idéologies les plus perverses que le monde ait connues,la seule différence est que la premiere a durée moins longtemps que la seconde heureusement pour nous,la deuxieme continue a empoisonner le monde,loin de nos contrées mais pour le plus grand malheur des populations concernées.
Félicitations pour avoir participée a cette commémoration pour que personne n'oublie cette date,belle page de notre histoire.

PIERRE.