Conseil du 26 février : Le Messager relate 2 de nos votes

Publié le par Anne Michel

Le Messager de ce jeudi 12 mars 2009 reprend 2 sujets importants sur lesquel j'ai marqué notre différence à l'issue des votes puisque je me suis abstenue.

Depuis 1 an de travail municipal,  le cap que nous nous sommes fixé est toujours maintenu en parfait accord avec nos convictions.


En effet, j'avais expliqué les votes avant le Conseil Municipal en publiant le billet intitulé Quelques brèves avant le Conseil Municipal de ce soir daté du 26 février 2009.

Suite à la parution de l'article de l'hebdomadaire "Le Messager" de cette semaine, je vais reprendre les principaux points, à savoir :

- la zac et,

- la destruction de la villa rue du Brouaz pour la future construction de la cité pavionnaire pour les personnes sédentarisées.


Pour commencer, vous trouverez en cliquant 
ici l'article rédigé par Y. GALLARD et reproduit en intégralité ci-dessous :



"Conseil municipal : une chaudière et des hausses de budgets


Retour sur les dernières décisions du conseil municipal du 26 février. La séance a débuté par la présentation d'un nouveau conseiller, remplaçant de Patrick Foinq: Selahattin Colakoglu. Originaire de Turquie, il a retracé son parcours qui l'a amené jusqu'en France et a insisté sur sa volonté de s'impliquer dans la vie municipale.



Sur le terrain de la future ZAC, un premier sondage a été effectué pour puiser la fraîcheur en sous-sol.

Eric Minchella a ensuite présenté le projet de réseau de chauffage de la future ZAC Sud Ouest.


Du chaud et du froid pour la ZAC et plus



Des installations seront construites sur le terrain bordant l'avenue Emile-Zola et produiront de la chaleur par combustion de bois («

Venant d'exploitations locales », a précisé l'adjoint) et du froid par un système de pompage. Respectant les engagements de la municipalité inscrits dans l'Agenda 21, ces installations rejetteront un minimum de C02 et profiteront également au groupe scolaire Saint-Exupéry ainsi qu'à deux copropriétés de la rue Camps via des réseaux de distribution souterrains.


Le conduit d'évacuation de la chaudière sera même équipé d'un filtre à poussières, «

qui n'est pourtant pas obligatoire », a souligné Éric Minchella. Une fois l'ensemble construit, ce n'est pas la Ville qui aura la charge de sa gestion puisque celle-ci sera assurée par un délégataire. La mise en route de l'installation est prévue pour septembre 2011.

Le conseil s'est prononcé pour sauf Anne Michel qui s'est abstenue.



Le conseil a également approuvé ~ la- destruction de deux maisons appartenant à la commune. La première, située 71 rue du vernand, en vue de l'aménagement du parc public des bords d'Arve et de l'avenue de l'Europe et la seconde, située 9 rue du Brouaz, en vue de l'aménagement d'une cité pavillonnaire à l'attention des personnes sédentarisées.
Anne Michel s'est une nouvelle
fois abstenue.



Hausse des budgets et des places en crèche


Du côté des travaux, des avenants ont été approuvés : 105546,77 € (hors taxes) supplémentaires ont été accordés pour la Maison des sports (soit une hausse de 1,31 % du budget initial) tandis que l'école St-Exupéry a bénéficié d'une rallonge de 67473,05 € (HT), portant son coût global à près de 6,2 millions d'euros.



Enfin le règlement intérieur des mini-crèches municipales a été modifié suite au départ à la retraite de leur directrice. Les trois éducatrices qui y travaillent ont été nommées directrices.



Malgré la possibilité de diminuer la capacité d'accueil suite à cette promotion, le nombre d'enfants reçus ne sera pas revu à la baisse. La crèche du Perrier pourra même en accueillir davantage en passant à 22 enfants.


                                                                                                            Y.Gallard"


Avant de continuer le débat sur ce blog à travers vos commentaires, je vais vous rappeler  ci-dessous  ce qui a motivé mes votes lors du Conseil Municipal.

Concernant,
le point relatif à la ZAC Etoile Sud Ouest qui concerne la construction, le financement et l’exploitation du service public local de distribution d’énergies calorifique et frigorifique par des réseaux urbains et le lancement de la procédure de délégation de service public par voie de concession.


Je m’abstiendrais lors de ce vote pour 2 raisons :

- d’une part je ne suis pas favorable au projet urbanistique tel que proposé par la Municipalité en place dans ce secteur qui devrait voir l’arrivée entre autre de la cité internationale et du Palais d’Annemasse Agglo.

- et d’autre part, je ne fais pas confiance à la Municipalité en place quant à ses choix en matière de la délégation de service surtout lorsque l’on voit aujourd’hui ce que cette délégation donne non seulement en matière de stationnement, mais aussi sur la distribution du net.


Le choix de la SAGS en matière de stationnement automobile est loin d’être celui le plus judicieux car par manque d’ambition nous n’aurons au final que 2 niveaux de parking sous la Place de la Libération et que notre ville  a  30 ans de retard.


En matière d’internet, la ville d’Annemasse a confié une délégation de  service public à Numéricâble, opérateur tout puissant mais défaillant.
Aujourd’hui nous sommes pieds et mains liés par la délégation de services publics auprès de cet opérateur  pour le câblage de la ville qui a donc le monopole du marché de l’internet et nous ne disposons que très peu du haut débit.

Mais peut être que cette attitude est-elle normale de la part de la Municipalité en matière d'internet car imaginez un instant que tous les foyers lisent les blogs.

A Annemasse, la délégation de service public est plus qu'un échec du fait de la politique non ambitieuse du Maire.

Je ne m'engagerai pas sur la délégation de service public du projet de la ZAC Sud-Ouest avec le risque de fiasco que l'on risque de lui connaître.


Ensuite, lors de l'examen de l'ordre du jour, nous nous sommes arrêtés au point relatif à l' "Autorisation de démolir plusieurs bâtiments communaux".


Nous avons noté que 2 maisons avaient été achetées par la Ville.

L’une par acte en date du 22 juillet 1991 sise 71 rue du Vernand en vue de l’aménagement du Parc Public des bords d’Arve et de l’avenue de l’Europe et l’autre part acte du 28 décembre 2007 sise 9 rue du Brouaz en vue de l’aménagement d’une cité pavillonnaire à l’attention des personnes sédentarisées.


J’ai dans un billet que vous pouvez relire en cliquant ici
 Réalisation d'une cité pavillonnaire au quartier du Brouaz pour reloger les populations sédentaires . , j'ai dénoncé le projet de réalisation d’une cité pavillonnaire dans le quartier du Brouaz car certes les personnes sont sédentarisées mais leurs logements actuels situés le long du Quai d’Arve sont de véritables zones de ferraillage et de récupération.
Mais je vous invite à relire le billet référencé afin de mieux vous rendre compte de projet.

Lors de ce vote, je m’abstiendrai donc.



Je souhaiterai également vous inviter, afin d'engager un débat qui soit le plus large possible, à relire un billet relatif au nombre de places dans les crèches annemassiennes qui avait été mis en ligne à l'issue d'une part d'un constat et d'autre part à une enquête effectuée auprès de futurs parents.

Vous retrouverez ce billet en cliquant sur
Annemasse, 110 places de crèches pour 30.618 habitants, cherchez l'erreur !


Très bonne lecture et que le débat commence.



 


Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

CASTA 13/03/2009 21:02

Aggrandissement du Brouaz : OUahh ! double ration de soupe,t'as raison mon Jardinier, surtout que bientôt tu vas avoir un gros client !!.
Vite,à la soupe !!

PIERREDESAVOIE 13/03/2009 20:26

ANNE,
Merci de ton soutien,bien sur agrandissement de la pisiculture avec visites des gamins des écoles regulieres,regarde l'abattoir c'etait pareil,il manquait quelques cm pour la hauteur du rail d'abatttage des bovins pour les normes européenens ET BIEN ON FERME ET ON RASE A LA PLACE DES TAS DE TERRES BIENTOT VINGT ANS,quel incurie et c'est toujours les memes! NON ce coup ci ça assez duré!
PARTOUT DES USINES FERMENT
et ces élus ne sont meme pas capables d'entretir des outils de productions.

Je viens de faire le calcul,C'EST PLUS DE 80 000
METRES CARRES QUI POURRAIT MIS EN VALEURS,
DES EMPLOIS ET DES DEVISES POUR LE PAYS,c'est tres simple,qu'ils gardent leurs effets de manches et d'annonces bidons et nous feront le reste.

Merci ANNE,je te souhaite a toi et a toute ta famille un bon week-end.

Pierre.

Anne MICHEL 13/03/2009 20:03

Bonsoir Pierre,

Je comprends et je partage ton ressentir sur l'état actuel des terrains qui ne sont que friches, ainsi que concernant le hange acheté 50.000 € par la ville qui est aujourd'hui squatté.

Nous sommes le 13 mars et toujours aucun acte authentique n'a été signé entre la Ville d'Annemasse ou plutôt la Municipalité et la Générale de Santé pour la construction de la future clinique au Brouaz
La Ville est donc aujourd'hui propiétaire du terrain et du hangar qui ne font l'objet d'aucun entretien depuis des mois.

Je soutiens ton initiative car si la clinique ne devait pas se faire il serait honteux de laisser de tels terrains dans l'état dans lesquels ils sont sachant qu'il pourrait être utilisé pour l'agriculture et l'agrandissement de la pisciculture entre autre.

Bon courage dans ton action et ne manques pas de me, de nous tenir au courant.

Anne MICHEL
Conseillère Municipale Opposition Annemasse

PIERREDESAVOIE 13/03/2009 19:53

lilou,
Je ne parle pas de moi MAIS DE LA PROFESSION
AGRICOLE EN GENERAL,ça peut etre des tas de choses,des fleurs pourquoi pas,des arbres,des productions semencieres,de toutes façons ça sera mieux que ces friches honteuses aux portes de la ville,encore un peu on se croirait
a TCHERNOBYL ! (quoique...)
CES TERRAINS VONT ETRES REMIS EN CULTURE DANS LES SEMAINES A VENIR.

PIERRE.

Lilou 13/03/2009 19:42

Bonsoir Pierre,
Alors là tu as bien raison et en plus nous pourrons développer ton affaire : planter des fleurs pour les vendre ou planter ce que tu veux du moment que le citadin s'y retrouve parce que tu sais il veut du bio, bien manger et sain. En plus tes produits sont très bons et très sains. Quand tu veux on voit ça.
A demain Pierrot,
Cordialement, Lilou