"Prise d'otage économique" à Annemasse, "la Municipalité directement en cause"

Publié le par Anne Michel

Lors d'un vote à la commission d'aménagement commercial de la Haute-Savoie, deux décisions commerciales ont été décidées le 13 février dernier.


Il a été autorisé non seulement la création d'un centre commercial à Ville-La-Grand mais aussi un sur le futur projet "Chablais-Gare" à Annemasse.


« Pour Annemasse », le centre commercial devrait voir s'installer 4 pôles de moyenne surface :


Communiqué de la CDAC pour preuve :

SCI Chablais-Parc - Création d'un ensemble commercial composé de 4 cellules- moyennes surfaces : alimentaire : 1999 m² ; équipement de la personne- habillement : 1999 m² et 1164 m² ; équipement de la maison- décoration : 1099 m², d'une surface totale de vente de 6261 m² ( cet ensemble comprend aussi 22 boutiques pour une surface de 4863 m² non soumises à autorisation CDAC car situées en ZAC de centre ville), sur la commune d'ANNEMASSE (74 100) rue du Chablais - avenue de la Gare

13/02/2009

favorable


Sur Ville -la-Grand est prévue la création de :



  • un magasin CONFORAMA de 3500 m2 et,

  • d'un ensemble commercial de d'une surface de vente de 11 010 m2



Voici le communiqué de la CDAC en justificatif :

SARL Constructions Industrielles Savoyardes- Création d'une surface commerciale spécialisée dans l'équipement de maison, à l'enseigne CONFORAMA , d'une surface totale de vente de 3500 m², sur la commune de VILLE LA GRAND (74500) - Zone d'activité du Mont Blanc- 4 rue de Montréal

13/02/2009

favorable

SARL Constructions Industrielles Savoyardes - Création d'un ensemble commercial comprenant 10 cellules (moyennes surfaces : enseignes Bébé 9 : 700 m²; Top Office : 1250 m²; KINhttp://annemasse-avenir.over-blog.com/article-28836352.htmlG JOUET : 1100 m²; Maisons du Monde : 1250 m²; KIABI : 1800 m²; CASA : 580 m² et 4 surfaces Equipement de la maison : 1122 m², 1100 m², 1158 m², 950 m²) d'une surface totale de vente de 11 010 m², sur la commune de VILLE LA GRAND (74500) - Zone d'activité du Mont Blanc- 4 rue de Montréal

13/02/2009

favorable



Autant pour Ville la Grand, ce projet s'accomplira sans aucun problème et fonctionnera puisque les voies d'accès sont largement accessibles pour les véhicules, les signalisations des commerces dans la zone d'activité sont depuis longtemps installées et les places de stationnements seront certainement gratuites devant les commerces comme c'est le cas aujourd'hui pour l'ensemble des commerces se situant dans cette zone.

Le maire et l'adjointe à l'artisanat ont bien senti le danger d'un tel projet face à celui de Chablais-Gare car ils n'ont ni plus  ni moins dit NIET à celui de Raymond BARDET avec tout un tas d'excuses.

Mais PAS DE BOL  à Ville-la-Grand les projets proposés aux votes sont solides.
Ainsi pour ce projet , l'ensemble des baux commerciaux sont signés et les commerces se feront dans un ensemble construit en HQE.

Les mêmes avaient encore dit NIET  au projet de FNAC au Géant Casino en prétextant "une installation en périphérie ".

Une fois de plus la Municpalité doit intervenir pour défendre un projet privé alors que si depuis plus de 30 elle avait su faire les investissements majeurs dont notre Ville a besoin, elle n'aurait pas aujourd'hui à jouer les "petits joueurs" face à d'autres communes pour défendre tel ou tel projet.

Le rapport de présentation du Fisac communal le démontre très bien et je vais donc m'appuyer  sur ce document pour justifier une fois de plus la mauvaise gestion de la Municipalité qui n'est que le prolongement de la précédente, dans le choix catastrophique du développement économique de notre ville.

"Les nombreuses enseignes commerciales nationales qui se sont implantées sur la région d'Annemasse attirées par le pouvoir d'achat élevé de la zone de chalandise ont peu à peu remplacées d'autres activités, notamment celles qui étaient liées à  l'industrie"


Ce phénomène de mutation, qui se poursuit encore aujourd'hui conduit à un déséquilibre du tissu économique.

En effet, il est stipulé que "le tissu économique du territoire du SEGH, historiquement industriel subit un déséquilibre à cause du fort développement du commerce de périphérie et j'irai même plus loin en parlant d'un fort développement du commerce d'équipement de la personnes car ils représentent à Annemasse 20 % des commerces du centre-ville.
"Le taux de commerces d'équipement de la personne est plus élevé au centre
d'Annemasse que sur la moyenne des 14 centres étudiés".



La Municipalité d'Annemasse a fait le choix d'une politique de services plutôt qu'économique puisque 33% des entreprises relèvent du secteur d'activité SERVICES.



Il apparaît également que, proportionnellement, le centre d'Annemasse accueille peu de commerces et d'établissements artisanaux du secteur alimentaire.

Je pense que l'accent devrait être mis sur cet aspect et qu'il devrait y avoir davantage de commerces de proximité afin de relancer la vie dans les quartier.

 

Par ailleurs, l'implantation massive des banques, des assurances, des agences immobilières et de boutiques de vêtements à Annemasse a contribué à un déséquilibre de l'activité commerciale de notre Ville.

L'adjointe à l'économie s'indigne sur le fait que le commerce s'installe en périphérie plutôt qu'au centre ville.
Mais Madame l'adjointe, faîtes un bilan  objectif de la politique menée par vos amis à Annemasse en faveur des différents acteurs économiques et vous comprendrez pourquoi les commerces s'implantent ailleurs qu'au centre ville.


1 - Les problèmes de circulation sont loin d'être réglés :

 - Que dire des bouchons à la sortie de l'autoroute blanche le soir à la sortie des frontaliers jusqu'à  hauteur du centre nautique ?

Dans le rapport  de présentation du Fisac communal, il est stipulé que "la route d'Etrembières, qui relie le centre d'Annemasse à l'échangeur autoroutier d'Etrembières (accès depuis le centre de Genève, la Vallée de l'Arve, le Tunnel du Mont-Blanc, Annecy, Bellegarde sur Valserine, Lyon, Bourg en Bresse, Paris,...et même à toute la Suisse via la douane de Bardonnex et le contournement de Genève), et à la RN 206 en direction de Saint-Julien-en- Genevois est fréquemment encombrée
aux heures de pointes, notamment en fin d'après-midi.

Aux flux pendulaires et flux de transit, il convient par ailleurs d'ajouter le trafic engendré par le Shopping
Etrembières.

         - 
Que dire des bouchons de la route de Genève ?
Le rapport de présentation stipule que sur cette voie qui relie directement le centre d'Annemasse au centre de Genève « la circulation se fait relativement lentement aux heures de pointes (7h - 8h et 17h - 18h 30), par d'importants encombrements 
».


        -
Que dire des bouchons sur la route de Thonon depuis le Rond-Point du Quick ? 

Dans le rapport de présentation du Fisac qui se limite à la route des Vallées il est stipulé que «cet axe qui relie la place de l'Etoile et qui marque l'entrée dans le centre d'Annemasse et le carrefour des Vallées est souvent saturé durant les heures de pointes, principalement en fin d'après midi, dans le sens de la sortie d'Annemasse.»


Concernant les autres axes dits secondaires, le rapport stipule là encore que ceux-ci sont difficilement pratiquables. "Ils sont en général empruntés par des automobilistes résidant plus près du centre."


Sont ainsi répertoriés :
- L'axe reliant le poste frontière de Mon Idée (Ambilly) à la rue de Baron de Loë, qui est fréquemment encombré aux heures de pointe,

- et l'avenue de Verdun, reliant le quartier du Perrier au centre d'Annemasse, où la présence du Lycée des Glières pose des problèmes de circulation.

2 - La politique en faveur des transports en commun est loin d'être satisfaisante

La Municipalité base tout son projet économique de Chablais-Parc sur le CEVA qui devrait s'arrêter en gare d'Annemasse.

Mais il est important de relever que la gare ferroviaire d'Annemasse est reliée à la gare des Eaux-Vives à Genève "qui n'est qu'une gare secondaire", à la gare de Bellegarde sur Valserine, aux gares de Thonon-les-bains et d'Evian-les-Bains, à la gare de La Roche-sur-Foron.

Les liaisons avec ces gares bien que relativement fréquentes et le temps de transport correct, il est cependant plus simple d'utiliser sa voiture.


Il soit également possible de rejoindre d'autres villes depuis Annemasse (Lyon, Annecy,
Chambéry, Grenoble,...), mais cela impose un changement, donc généralement, il est plus rapide d'utiliser sa voiture.



La seule destination vraiment intéressante depuis Annemasse est celle allant vers Paris, avec changement à Bellegarde mais et c'est le rapport qui le dit cela ne concerne guère le commerce de centre ville.

3- Les Cars





La gare routière d'Annemasse propose des liaisons avec Annecy, Thonon-les-Bains ou la Vallée du Giffre, de manière régulière.
Mais, de la même manière que pour le train, il est plus rapide d'utiliser sa voiture.


4- Les réseaux Bus  ne sont pas adaptés


 



Les communes d'Annemasse Agglo disposent d'une desserte de transports en commun sous la forme de bus et la fréquence de passage des bus varie généralement d'un toutes les 15 minutes, à un toutes les 40 minutes.
En comparaison par rapport aux villes importantes (Lyon, Genève,...)
la fréquence de passage des bus annemassiens est faible. Cette fréquence nuit à l'utilisation massive de ce mode de transport.

En outre, le temps de trajet en bus est nettement supérieur à celui nécessaire pour effectuer le même parcours en voiture.

De ces difficultés découle le fait que le bus est très peu utilisé à Annemasse, il concerne en effet moins de 3% du nombre de déplacements.


Cela démontre une nouvelle fois que la politique de Municipalité et l'Agglo en matière de transports en commun est inéfficace et non adaptée.



5- Les Livraisons 


Il est important que les professionnels d'un espace commercial puissent recevoir leurs livraisons. Les livreurs doivent pouvoir accéder à l'établissement, s'arrêter à proximité et décharger les marchandises, sans perturber le trafic, tant routier que piéton.

Cependant, ces places ne permettent pas de desservir l'ensemble des locaux.; leur taille étant relativement modeste, notamment en largeur, ce qui pose problème lorsque les livreurs utilisent un poids lourd, parfois plus large que la place.


Dans le quartier Chablais-Gare, tel qu'il nous a été présenté lors du vote en Conseil Municipal, je ne vois pas où se situeront ces zones de livraisons d'autant plus que les voies d'accès ne seront que de simples ruelles.

Comment se fera alors l'approvisionnement du centre d'alimentation ?

La question mérite d'être posée.



 


6- Les problèmes d'insécurité


Les professionnels du centre d'Annemasse se plaignent à plus de 70%.

Les vols sont rencontré par les répondants du centre d'Annemasse (pour plus de 75 % d'entre eux). Les dégradations de locaux et l'agressivité envers les clients sont également fréquemment citées.

Les vols semblent toucher plus particulièrement le centre d'Annemasse.

Mais comme stipulé dans un précédent billet lisible ici, par idéologie la Municipalité d'Annemasse ne souhaite pas avoir recours à la vidéo surveillance.

Les problèmes d'insécurité risquent donc de perdurer et même de s'étendre à cette nouvelle zone commerciale qui devrait se faire dans le quartier de Chablais-Gare.




Annemasse paye aujourd'hui le prix d'un manque total de vision à long terme des Municipalités de gauche qui gèrent cette Ville depuis plus de 30 ans en matière d'investissement

Les grandes enseignes préfèrent s'installer sur Ville-La-grand, dont le Maire a su faire de sa ville à la fois un coeur de vie autour de sa Mairie avec des petits commerces et en dehors, une zone commerciale et artisanale dans laquelle quasiment toute les habitants de l'agglo s'y rendent car les stationnement y est gratuit et la circulation fluide.

Michèle AMOUDRUZ à VETRAZ MONTHOUX a fait en sorte que sa commune dispose d'une zone d'activité économique dynamique qui est très fréquentée.



Il est vraiment temps que les choses changent à Annemasse car nous allons finir par être les derniers de la classe.



Il est intéressant de remarquer que la voiture est le mode de transport privilégié puisque plus pratique pour la vitesse de déplacement mais aussi pour le transport de nos achats.

Mais qui dit utilisation de la voiture à Annemasse dit paiement du stationnement car le parking souterrain qui devrait être fait dans le quartier Chablais Gare devrait être géré pour la partie publique par la SAGS.


 

 



Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

Anne MICHEL 11/03/2009 17:36

Bonjour Cyberentrepreneur,
Merci pour votre passage sur ce blog.
Je vais passer lire le vôtre et y mettrais des commentaires
A bientôt

Anne MICHEL
Conseillère Municipale Opposition Annemasse

Cyberentrereneur 11/03/2009 17:31

Bonjour,
Bienvenue dans la communauté "Contre la crise".
Nous y aspirons à des articles pour lutter contre la morosité ambiante.
N'hésitez pas!
A très bientôt
Cyberentrepreneur

TERRAIN AMI 10/03/2009 20:42

Magnifique projet pour Ville la Grand, qui avait anticipé les choses bien avant Annemasse.
Cette construction future rendra hommage à Bernard DENTAND grand patron, entrepreneur audacieux, et à sa magnifique famille qui continue à dévelloper l'entreprise.
Quel dommage que nous ne l'ayons pas eu comme Maire d'Annemasse, les choses auraient été tellement différentes.
Félicitations à vous Mme Michel, vous dites bien la vérité dans cette note.

ANTHONY QUINN 10/03/2009 20:25

J'ai lu dans le dauphiné qu'un artisan taxi avait trainé un gendarme sur 18 metres car il refusait de mettre des chaines sur son véhicule
c'etait aux CARROZ;il a prit 750 euros d'amende ! une question a l'adjointe spécialiste entre autres de cette profession :

c'est prit sur les 10 000 ?

ANTHONY QUINN

OMAR CHARIF 10/03/2009 19:16

C'est quelqu'un comme LAWRENCE D'ARABIE qui nous
manque a ANNEMASSE ! il aurait vite fait de mettre la majoritée municipale dans ton bus rose
ANNE,avec la voiture de ravitaillement qui est juste en dessous et bon vent !
Je sens que ça va venir,un présentiment.

Ton article est l'exact et triste vérité et nous sommes nombreux a partager ton avis,il n'y a plus d'artisans,plus d'usines,en plus de trente ans ils ont transformés Annemasse en désert.
Bon courage.

OMAR CHARIF.