OTAN : LE CHÊNE RÉAGIT AUX DÉCLARATIONS DE NICOLAS DUPONT AIGNAN

Publié le par Anne Michel

Michaël Bullara, Secrétaire général du Chêne, tient à réagir aux propos de Nicolas Dupont-Aignan, dans un reportage diffusé lors de l’émission « Dimanche + » de Canal +.



Interrogé par des journalistes sur le fait que le mouvement gaulliste, Le Chêne, présidé par Michèle Alliot-Marie, soutenait l’intégration de la France dans l’OTAN, Monsieur Dupont-Aignan a ironisé sur l’incompatibilité de la doctrine gaulliste avec cette situation et n’a pas hésité à remettre en cause la « bonne conscience » des militants du Chêne.


Michaël Bullara souhaite rappeler à Nicolas Dupont-Aignan « qu’il existe une grande et réelle différence entre ceux qui voient le gaullisme comme une nostalgie, voire l’utilisent comme un fond de commerce politicien ; et ceux qui, comme les adhérents, les parlementaires et les élus locaux, membres du Chêne, le font rimer avec le nécessaire pragmatisme dont la Politique a besoin au quotidien. »



Le Secrétaire général du Chêne souhaite rappeler que personne aujourd’hui ne peut se faire le porte parole du Général De Gaulle : « Personne ne peut aujourd’hui s’autoriser à dire ce que ferait l’ancien Président de la République face aux évolutions mondiales.

Ce qu’il y a de certain, c’est que le gaullisme ne saurait être vu comme une idéologie figée dans le temps à laquelle il serait presque impossible d’apporter quelconque modification sans passer pour un profane. »


« En ces temps de crise économique, et de difficultés pour notre Pays, pour ses entreprises, pour nos compatriotes aussi, nous devons tous apporter notre pierre à l’édifice. Nicolas Dupont-Aignan devrait plutôt apporter son expérience et son énergie à aider le Gouvernement et le Président de la République plutôt que de s’arc-bouter sur des principes qui ne correspondent plus à la réalité du Monde d’aujourd’hui » a ajouté Michaël Bullara.




Depuis sa création, autour de Michèle Alliot-Marie, Le Chêne porte les idées d’un Gaullisme résolument tournée vers l’avenir, d’un Gaullisme du Renouveau, qui soit en capacité de s’adapter et de trouver des solutions et de formuler des propositions concrètes et pertinentes capables d’assurer la place et le rang de la France, en Europe et dans le Monde.



Le Chêne, au cœur de la Majorité présidentielle, souhaite poursuivre son travail de rassemblement de toutes celles et tous ceux qui ne se résignent pas. « Il ne s’agit pas d’alimenter le bla-bla d’un club ou d’un cercle fermé, mais de rassembler les énergies et les talents et d’agir concrètement au service de la France et des Français » a conclu Michaël Bullara.



Publié dans Politique Nationale

Commenter cet article

Admiral KOUZNETSOV 18/03/2009 20:12

Communiqué de la flotte russe des bords d'ARVE.

En représaille a cet accord avec l'OTAN,nous avons décidée en accord avec votre maire bienfaiteur DUDU 1 de constitué une base de missiles en bords d'ARVE sur les terrains enlevés aux derniers koulags de ces lieus,nos services secrets ont passés des accords avec les ex futurs acheteurs qui ne sont plus intéressés car l'état capitaliste rechigne a subventionner ce projet privé ,un radar géant sera installé en bord de route,et les missiles du coté des parcs et jardins et la succursale MICHELIN,les bords d'arve seront interdit jusqu'a Cluses ou nous avons déja un dépot de polonium,nous regettons ces désagréments mais vous devez remercier votre maire car cet endroit ainsi que les alentours seront tres sécurisés.

Une antenne du FSB a déja prit place au premier étage de la mairie pour déjouer toutes tentavives de sabotage.
Nous appellont la population a collaborer au maximum avec les nouveaux arrivants et de leurs reserver le meilleur acceuil.

Admiral KOUZNETSOV.

THOMAS 16/03/2009 20:08

si les ricains n'etaient pas là
vous seriez tous en germanie
a parler de je ne sais quoi
a saluer je ne sait qui...

JE REMERCIE ceux qui sont morts pour défendre
nos libertés sur des plages ou "comme il est coutume de dire ils n'avaient rien a y faire,et pourtant ils y etaient" c'est grace a eux d'abord et a leurs sacrifices que l'on doit d'etre libre et de l'etre resté jusqu'a aujourd'hui,aucune situation n'est figée,tout évolue et je ne vois pas d'un mauvais oeil ce rapprochement,l'avenir nous le dira et je doute que cetta alliance nous entraine dans des situations contaires a nos interets.

THOMAS.

Anne MICHEL 16/03/2009 19:05

@polémique victor,
Les convictions politiques n'ont rien à voir avec l'âge.
De plus je vous remercie de cesser d'insulter les personnes qui interviennent sur ce blog et qui ne sont pas du même avis que vous.

Je ne conçois pas le débat de cette manière.

Maintenant, reprenons le cours du débat : vous me citez une liste de personnes qui serait contre l'intégration de la France dans l'OTAN Très bien.
Notre Ministre de l'Intérieur et Présidente du Chêne, Michèle ALLIOT-MARIE souligne pour soutenir cette candidature que la souveraineté de la France n'est pas remise en cause au sein de l'OTAN : toute décision, y compris celle du commandement intégré, est prise selon la règle du consensus.
A ce titre, l'Allemagne ou encore la Belgique, membres du commandement intégré ont refusé de participer à la guerre en Irak de 2003, rejoignant ainsi la position de la France.

Aujourd’hui pourquoi Nicolas SARKOZY souhaite que nous réintégrions le commandement armé de l'OTAN.
La donne a changé : la France n’est plus dans la "logique de blocs" qui prévalait jusqu’à la fin des années 80.
De nombreux ex-membres du Pacte de Varsovie ont adhéré à l’Alliance : les anciennes Républiques de l’Est ont compris que l’Otan défend les valeurs communes face aux menaces liées à la mondialisation, comme le terrorisme ou la prolifération.

De plus, la France a déjà fait l’essentiel du chemin vers l’Otan sans l’assumer vraiment :

En 1992, avec François Mitterrand, des officiers ont recommencé à assister au comité militaire dans le cadre des opérations en Bosnie.

Avec Jacques Chirac, la France a réinséré des militaires français dans la structure intégrée en 2004 et dispose de trois états-majors à Lille, Lyon et Toulon, certifiés pour les opérations alliées.
Sur le terrain, les troupes françaises sont engagées avec l’Otan en Afghanistan et au Kosovo.

La rupture est aujourd’hui dans la méthode parce que le président de la République va jusqu’au bout, en toute transparence.

D’ailleurs, les Français ont bien compris que l’indépendance ne serait pas remise en cause : 58 % d’entre eux sont favorables à la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’Otan.

Alliés ne veut pas dire alignés : la France sera un partenaire indépendant et libre.

Cessez enfin, Monsieur Polémique vos schémas caricaturaux sur la censure car le débat ici est bien présents, par contre je n'accepte pas les insultes.

Anne MICHEL
Conseillère Municipale Oppositions Annemasse

Polemique victor 16/03/2009 18:58

Voilà bien le vrai visage de l'UMP face à une contestation on censure.
Mais madame la vulgarité elle est d'abord chez vous et au plus haut niveau de votre parti stalinien.

Casse toi ......

Anne MICHEL 16/03/2009 18:31

@polémique victor et amiral,
je censure vos 2 derniers commentaires car je refuse que le débat se limite à des insultes vulgaires.

Je suis pour le débat d'idées ; les vulgarités ne sont pas tolérées sur ce blog.

Anne MICHEL
Conseillère Municipale Opposition Annemasse