Le bal des lamentations de la Muncipalité

Publié le par Anne Michel

La Municipalité d'Annemasse s'est invitée au bal des lamantations : baisse des revenus du Casino, baisse des fonds frontliers, la situation financière des deniers de la commune sont en chute libres.



T
éméraire comme toujours notre Maire dénonce la faute des autres, pas la sienne bien sur.

 

Plutôt que d'ouvrir les yeux devant cette situation nouvelle, de se rendre compte que ces revenus cités plus haut sont aléatoires, à l'évidence le tissu industriel inéxistant serait une des solutions à développer pour participer au financement du budget communal.


Cela demande du courage, de la perspicacité, de l'ambition pour sa ville et pour son extension.


Les responsables du développement de la Ville doivent prendre leurs valises pour rechercher les industriels de demain, mais au fait, qui sont ces responsables, personne ne les connait, que font-ils,  à quoi servent-ils ?


Mais le discours de la Muncipalité a un autre tonalité.


La simplicité, j'vous dis.


La grande métropole genevoise est actuellement demandeuse de main d'oeuvre, soit.
Mais pour ceux qui sont nés près de la frontière, nous savons bien que le statut de frontalier sert de soupape de sécurité à la politique de l'emploi de la grande métropole.


En retour, la stratégie municipale veut densifier à outrance la ville par une politique immobiliière démentielle et fournir de la main d'oeuvre non pas locale mais qui viendrait de régions plus lointaines.

La Suisse pour le moment n'est pas trop atteinte, pourvu que cela dure, mais si la crise se réveille, nous verrons malheureusement le retour  des ces travailleurs avec les problèmes sociaux qui en découlent.


Non Monsieur le Maire, votre gouvernance laisse à désirer, vous subissez la crise plutôt que de la combattre, vous ne prenez aucune décision audacieuse, vous me rappelez la politique des Pays de l'Est.



Le plan est décidé, au fil du temps on 
s'aperçoit que c'est une "connerie", mais tant pis on continue.



Le mur de Berlin est tombé, votre politique suivra le  même chemin. 


Billet transmis par Monsieur Jean. S  - Annemasse 

Publié dans Politique Municipale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pierredesavoie 07/02/2009 12:26

Salut ANNE,
Heureusement que le FAUCIGNY nous informe sur les projets du pharaon des bords d'Arve sinon
personne pour nous prévenir qu'il ne restait plus qu'un investisseur dans ce projet a la noix !

Je croyais qu'un conseil municipal servait a informer et bien pas du tout,un "oubli" de plus.

Du temps des pyramides l'architecte etait enfermé dans son oeuvre il ferait mieux de partir pendant qu'il est temps...
Et en plus vu les mots qu'ils employent entre anciens associés l'ambiance devait etre sibérienne !

C'est pas le TSUNAMI mais le TITANIC DE LA VOLGA

BON WEEK END.

PIERRE

le dératiseur 07/02/2009 09:58

Le joueur de flute de HAMELIN est de passage a ANNEMASSE !

Il parait que les rats... D'apres un excelent journal ou une non moins excelente journaliste
"les rats aurait quittés le navires de chablais parc ou gare ou..." dixit l'archi.

Au dernier conseil les chargés du dossier et le MAIRE se sont bien gardés de le faire remarquer,une belle dose d'honneteté bien a leurs images.

A LIRE L'ARTICLE en page 8.

Si le joueur de pipeau pouvait encore rester quelques temps pour le reste,promis cette fois ci il sera payer,peut etre meme qu'une nouvelle
légende prendra sa source dans notre ville avec une issue des plus heureuse !

A lire aussi la légende des freres GRIMM,quand
les notables renient leurs promesses et néglige le pouvoir du "magique" et préferent l'argent
a tout le reste,a bon entendeur salut.

Pour les initiés en RUSSE voir aussi la poétesse
MARINA TSVETAEVA inspirée par la légende.

le Ratcatcher.

THOMAS D'ACQUIN 07/02/2009 09:32

Personne dans ce cercle des lumieres de cette municipalité ne s'est posé la question :

-Il serait grand temps de réduire les dépenses,
puisque les recettes sont en chute libre et que
personne ne voit le fond ?

Pas la peine,on continue comme cela nous est l'argent... en plus c'est pas le notre et on n'habite meme pas la commune !

Quand est ce que la ville "récupére" les quelques millions d'euros des terrains achetés
pour cette multinationale qui me semble t'il
n'a pas grand chose a voir avec l'abbé PIERRE !
le plus vite serait le mieux ! a moins que...

Suppression de la TP tres bien,apres on passe au charges sociales,fermer le robinet des prélévements pour ne plus encourager cette gabegie il etait temps.

Thomas d'Acquin.

Erebus 07/02/2009 00:02

On ne s'est pas posé la question quand il a fallu trouver un lieu pour construire le palais de l'agglo et si justement nous sommes en régime TPU alors raisonnons en terme d'agglo et très franchement ce ne sont pas les terrains qui manquent.
Quant à la supression de la Tp le président a clairement annoncé qu'elle serait compensée, pas de soucis pour les finances communales.
Par contre ce qui n'est pas perenne ce sont les rentrées du casino et les fonds frontaliers mais rien de grave pour nos municipalités gauchistes on continue d'augmenter les dépenses de fonctionnement.
Et ce n'est pas faute d'avoir tiré la sonnette d'alarme depuis des années.

Erebus

Julien Beauchot 06/02/2009 21:27

Super on fait venir de l'industrie pour assurer les finances de la commune.... Oui mais seulement quelques problèmes se posent :
- 1. on les installe où ?
- 2. nous sommes en TPU donc c'est l'agglo qui ramasse
- 3. "notre" président à supprimer ladite TP
Alors bon courage pour les finances de la commune...