Quel devenir pour le Foyer-Logement pour personnes âgées de la Bioussaie ?

Publié le par Anne Michel

J'ai eu l'occasion de visiter le Foyer-Logement de la Bioussaie (géré par le C.C.A.S) qui héberge des personnes âgée



 

 

J'ai commencé par visiter les parties communes situées sous la toiture.


Que remarque-t-on ???????


Des traces d'humidités importantes au niveau du plafond et le long de fils électriques dues à des problèmes d'étanchéités de la toiture.


La visite se poursuit dans des appartements loués et vides (et oui, mais vous comprendrez plus loin "la raison").



    - Dans un appartement situé au dernier étage, une personne âgée, votre mamie ou votre maman par exemple, y réside depuis 8 ou 9 ans.
Lorsque vous rentrez dans la pièce principale et que vous levez les yeux au dessus de son lit, vous pouvez voir une grande fissure avec des traces d'humidité tout autour et cela fait sept que cela dure.


   -Je continue ensuite et toujours au dernier étage par un appartement qui est vacant car le mur de séparation de la pièce principale avec la salle de douches est fissuré de manière importante sur toute la longueur et, au niveau de la limite mur /plafond, un "tassement" est présent et dû toujours à ces problèmes d'étanchéité de la toiture.

Les sanitaires à savoir la douche et les wc sont plus que vétustes.

Il n'est pas rare de voir de l'eau coulée dans les cuvettes des toilettes.



     - La visite se poursuit par un appartement loué et là, imaginez que c'est un membre de votre famille qui y réside.

Lorsque vous rentrez dans la pièce, vous apercevez deux charentaises bien rangées au bas du lit, une télévision posée sur la table, tout est bien rangé à sa place.

L'appartement est très bien tenu, c'est quelqu'un de très soigneux qui l'occupe et qui paye son loyer.



Mais il y a un hic :


Les dalles au sol sont vétustes, déchirées et contiennent de l'amiante.




Il n'a rien été trouvé de plus simple que de colmater le tout avec du ciment
et donc visuellement au niveau du sol cela donne un patchwork de ciment et de dalles.


Toujours dans cet appartement, dans le placard où sont rangées les robes de cette personnes âgées,  il y a une canalisation qui passe :

                                                                                                     

Elle est pleine de rustines métalliques et de l'eau usée continue à suinter.
La présence d'une bassine le justifie.



On colmate à nouveau et encore.


      - Je continue ma visite par un appartement vide en parfait état, de la toile de verre y a été apposée sur les murs ainsi que de la peinture de couleur pastel.


Mais là encore il y a un hic, l'appartement ne peut être loué car il y a une dalle au sol qui est décollée et comme dans le cas cité précédemment, le sol contient de l'amiante.

 

 

 

Monsieur le Directeur a rendu compte du problème (ainsi que des autres désordres) à la Mairie depuis le début de l'année mais rien.



Nous  avons donc un appartement non loué depuis plusieurs mois avec perte de loyers à cause de la mauvaise gestion du CCAS dans une simple gestion de remise en état de sols amiantés.

 

La solution est pourtant si simple : 

« désamianter le sols », faire évacuer les dalles et poser un nouveau sol.

Certes cela à un coût qui pourrait être estimé à 2.000 €.

Mais depuis 7 mois que l'appartement n'est pas loué au prix de 340 € mensuel,  je pense que les calculs sont faits.

Cela démontre une fois de plus l'incompétence de cette municipalité, qui est la suite de l'autre à gérer et à s'occuper du bien-être de nos Anciens dans leur logement.



   - D'autres appartements que j'ai pu visiter avaient eux aussi fait l'objet de travaux d'entoilage et de peinture, le sol lui était en bon état et sans risque mais là encore il y a un problème lors de la mise en location.


Dans les placards sont présentes des conduites verticales d'eaux uséesen fonte et sur lesquelles n
ous pouvons apercevoir des coulées d'eau usée qui sont visibles sur les tuyaux.



  - Dans un autre appartement qui lui est loué, le problème est identique.



  - Dans certains appartements loués, il y a des problèmes d'eau chaude qui viennent simplement du fait que les tuyauteries qui sont là aussi anciennes sont entartrées.



En Conclusion :

Ce que je regrette dans ce dossier c'est qu'aucun gros travaux n'ait jamais été réalisé dans ce foyer logement et, aujourd'hui la situation est difficilement gérable pour les personnes âgées, pour l'équipe en place ainsi que  pour les services techniques de la Ville madatés au coup par coup  alors que des interventions de plus grandes ampleurs doivent être réalisées car à un certain moment le colmatage n'est plus possible.



Premier point : à partir du moment où un bien immobilier est loué à autrui, on se doit de lui délivrer un appartement dont il peut jouir pleinement, c'est la loi.


Je crois qu'à ce niveau il y a déjà  une première défaillance  de la Municipalité et cela depuis plus de 30 ans.



Deuxième point, aujourd'hui, seuls 34 logements sont occupés par des personnes âgées sur les 63 logements du Foyer.

Il reste donc 14 logements vides (9 étant loués au CHIAB et 6 à Annemasse Agglo) et inlouables du fait des dommages non réparés.


Je trouve cela regrettable :

  • d'une part pour les personnes âgées qui seraient intéressées par ce Foyer-logement et qui ne peuvent par conséquent y avoir accès. 

  • et, d'autres part car en partant d'un simple constat de gestion financière, on constate que le manque à gagner dû par la non perception de loyers montre l'incapacité de la Municipalité à gérer et à entretenir une fois de plus des biens dont elle a la gestion.



Lors de discussions pour la demande de réalisation de travaux pour ce Foyer-Logement de la Bioussaie qui sont pourtant nécessaires, il est récurent d'entendre la Municipalité BORREL et aujourd'hui celle de Monsieur DUPESSEY dire que « le projet de travaux fera parti de la réflexion menée sur le devenir du foyer »



Dont acte.


Mais cela fait depuis les années 1984-1985 que la question du devenir de ce Foyer se pose et que les Munipalités de gauches successives ne donnent toujours pas de réponse.


Le contrat de travail du directeur est un contrat qui est renouvellé d'année en année et lorsque les employés s'inquiètent du devenir de l'établissement ainsi que de leurs emplois, aucune réponse ne peut être fournie.

Le Foyer de la Bioussaie est un établissement ancien et accessible à des personnes valides.

 Aujourd’hui, il n’y a plus guère de valides dans aucun foyer-logement et des prises en charge doivent être médicalisées pour une partie.

Le Foyer logement de la Bioussaie n'est pas équipé pour cela.
 

Il y a donc bien lieu de réfléchir sur le devenir de cet établissement :

- on pourrait  mettre en conformité avec cette nouvelle donne, en plus, de tous les gros travaux de remise en état que le CCAS auraient dû faire tels que la réfection de la toiture, le désamiantage des sols, les travaux sur les canalisations verticales et horizontales, et permettre aux personnes qui seront  médicalisées de rester dans ce Foyer, 

- on peut également envisager que les locaux de la Polyclinique de Savoie qui seront laissés par la Générale de Santé, suite à l'ouverture de la Clinique du Brouaz, pourraient être repris et servir à y loger les personnes âgées dépendantes.

Il y aurait en plus un réel avantage car celles-ci seraient en plein centre de la ville ce qui fait aujourd'hui défaut au Foyer de la Bioussaie.


Le débat est ouvert mais le temps presse car la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) du 13 décembre 2000 dit que le bailleur doit délivrer un logement décent à son locataire.

Cette disposition a été intégrée implicitement dans la loi du 6 juillet 1989 qui prévoit :

un logement : "ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments le rendant conforme à l'usage d'habitation".


Cette définition est également valable pour les logements meublés, les logements de fonction, ainsi que les logements foyers.

Les caractéristiques du logement décent sont définies par le décret du 30/01/2002 qui stipule que :

"Si le logement n'est pas "décent", le locataire peut demander au propriétaire (sans que ce dernier ne puisse annuler le contrat en cours, et peu importe depuis combien de temps le bail a été signé) la mise en conformité du logement.
 
Si aucun accord à l'amiable n'est trouvé entre les deux parties, le juge détermine la nature et le délai d'exécution des travaux  à la charge du bailleur.
 

Le juge a le pouvoir de réduire le loyer du logement indécent."


Qui payera encore la facture, le contribuable annemassiens comme d'habitude.


 



Précisions : Toutes les photos sont des illustrations mais les faits véridiques



Publié dans Politique Municipale

Commenter cet article

pierredesavoie 09/11/2008 16:29

BONSOIR ANNE,
Tu fait bien de parler de gestion patimoniale de cette ville,une chose que je n'ai toujours pas compris c'est comment un conseil municipal a l'unanimite sauf toi accepte de dilapider voir plus pres de 1,5 % de la superficie de notre commune a une nebuleuse internationale !Avec tout ces "specialistes" du droit qui composent cette assemblee j'ai du mal a comprendre,j'ai d'autant plus de mal que j'attend toujours de voir le compromis,l'acte et bien sur le cheque correspondant a cette vente qui devrait etre d'un montant non negligeable environ 4 millions d'euros si ma memoire est bonne,comme ça la ligne de credit votee là aussi a la quasi unanimite sauf toi pourait etre annulee ce qui par les temps qui courent ne serait pas negligeable.
Si par hasard l'acte definitif n'etait pas passe (ce qui contredirait le dernier JIM)
il faudrait faire comme a AMBILLY avec les communaux et exiger un bail emphyteotique sur ces terrains,c'est ça de la bonne gestion patrimoniale et rien d'autre! il n'est peut etre pas trop tard pour s'inquieter de cela.
Merci a toi de veiller a ce que nos enfants vivent dans une commune libre,c'est notre devoir a tous,et parmis les elues tu est bien la seule a le comprendre.
Pierre.

Anne MICHEL 09/11/2008 15:58

Bonjour à tous,

"Toute vérité passe par trois étapes, d'abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence."

A méditer par ceux qui confondent polémique avec constat d'état des lieux de la gestion administrative, patrimoniale, financière, urbanistique,.... depuis 30 ans dans cette ville D'Annemasse.

Aujourd'hui, une Opposition s'exprime et se met en marche et même si la route est longue et semée d'embuches, elle se tiendra droite dans ses bottes.


Anne MICHEL
Conseillère Municipale Opposition

obelix 09/11/2008 15:48

comme d'hab.
BON DIMANCHE
obelix.

astérix 09/11/2008 13:16

très bon article

Anne MICHEL 06/11/2008 21:46

Bonsoir Georges C et Twist Again,

Merci pour vos commentaires.
Je précise que tout ce qui est écrit est vrai bien entendu.
C'est le cas pour tous les articles qui sont rédigés.

Toutes les informations sont minutieusement étudiées et surtout c'est le travail de terrain que je fais qui me permet de décrire telle ou telle situation avec une telle précision.


Tel est le cas du chantier de l'école Saint Exupery, du Parc et de la Villa de la Fantasia, la future cité pavillonnaire pour ne citer que ces exemples à titre indicatif.

Je fais un travail d'enquête avant de produire les articles que vous pouvez lire.

C'est le rôle de tout Conseiller Municipal d'opposition qui veut faire son travail avec sérieux.

Si l'on veut être crédible lorsque l'on parle de tel ou tel sujet, le mieux est d'aller constater sur place, puis de dénoncer lorsqu'il y a eu lieu et de proposer d'autres orientations.

Bref, c'est mon objectif durant ces 5 prochaines années et c'est la mission que j'ai confiée à l'équipe qui travaille à mes côtés ainsi qu'aux nouveaux venus.

Les maîtres mots de notre action sont PROPOSITIONS CONSTRUCTIVES.

Anne MICHEL
Conseillère Municipale Opposition